199380e Tour de France

Départ

Le Puy-du-Fou (Vendée), 3 juillet

Arrivée

Paris (Champs-Élysées), 25 juillet

Nombre d'équipes au départ

20

Nombre de coureurs au départ

180

Nombre de coureurs classés

136

Nombre d'étapes

20

Distance totale

3 714 km

Moyenne du vainqueur

38,709 km/h

Podium

1. Miguel Indurain (équipe Banesto, Espagne), 95 h 57 min 9 s 2. Tony Rominger (équipe Clas-Cajastur, Suisse), à 4 min 59 s 3. Zenon Jaskula (équipe G.B.M., Pologne), à 5 min 48 s

Classement par points

Djamolidine Abdoujaparov (équipe Lampre-Polti, Ouzbékistan)

Meilleur grimpeur

Tony Rominger (équipe Clas-Cajastur, Suisse)

Classement par équipes

Carrera-Tassoni

La course

L'Espagnol Miguel Indurain ne semble pas avoir d'adversaire à sa mesure au départ de ce Tour de France. Il vient une nouvelle fois de gagner le Giro. Seul le Suisse Tony Rominger, vainqueur de la Vuelta, présente quelques arguments.

Indurain remporte le prologue. Jusqu'à la huitième étape, la course est l'affaire des sprinters. La neuvième étape propose un contre la montre de 59 kilomètres autour du lac de Madine. Comme l'an passé à Luxembourg, Miguel Indurain s'impose, même si les écarts qu'il creuse sont moins impressionnants (le Néerlandais Erik Breukink, deuxième, cède moins de 2 minutes). Tony Rominger accuse déjà un retard de 5 min 44 s sur l'Espagnol au classement général. Le Suisse remporte certes les deux étapes alpestres, mais sans réellement menacer Miguel Indurain. Dans les Pyrénées, le Polonais Zenon Jaskula et l'Italien Claudio Chiappucci s'offrent deux beaux succès, mais Miguel Indurain contrôle sans souci les opérations.

De manière un peu surprenante, Indurain est dominé (de 42 s) par Tony Rominger lors du contre la montre entre Brétigny-sur-Orge et Montlhéry (dix-neuvième étape, 48 km). Il remporte néanmoins sans trembler, mais sans panache, son troisième Tour de France consécutivement.

Le cyclisme cette année-là

L'Union cycliste internationale abolit la distinction entre professionnels et amateurs.

Alex Zülle (Suisse) remporte Paris-Nice.

Johan Museeuw (Belgique) gagne le Tour des Flandres et Paris-Tours.

Gilbert Duclos-Lassalle (France) remporte Paris-Roubaix pour la seconde fois consécutivement.

Tony Rominger (Suisse) gagne la Vuelta.

Miguel Indurain (Espagne) remporte le Giro. Il réalise donc son second doublé Giro-Tour de France consécutivement.

Maurizio Fondriest (Italie), vainqueur de Milan-San Remo et du Championnat de Zurich, remporte la Coupe du monde.

À Oslo (Norvège), Lance Armstrong (États-Unis) devient champion du monde sur route.

Les Britanniques Graeme Obree (17 juillet, Hamar, Norvège, 51,596 km) et Chris Boardman (23 juillet, Bordeaux, 52,270 km) battent le record de l'heure.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1993 - 80e Tour de France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1993-80e-tour-de-france/