199279e Tour de France

Départ

San Sebastián (Espagne), 4 juillet

Arrivée

Paris (Champs-Élysées), 26 juillet

Nombre d'équipes au départ

22

Nombre de coureurs au départ

198

Nombre de coureurs classés

130

Nombre d'étapes

21

Distance totale

3 983 km

Moyenne du vainqueur

39,504 km/h

Podium

1. Miguel Indurain (équipe Banesto, Espagne), 100 h 49 min 30 s 2. Claudio Chiappucci (équipe Carrera-Tassoni, Italie), à 4 min 35 s 3. Gianni Bugno (équipe Gatorade-Château-d'Ax, Italie), à 10 min 49 s

Classement par points

Laurent Jalabert (équipe Once, France)

Meilleur grimpeur

Claudio Chiappucci (équipe Carrera-Tassoni, Italie)

Classement par équipes

Carrera-Tassoni

La course

Récent vainqueur du Giro, l'Espagnol Miguel Indurain fait un indiscutable favori du Tour de France. Il remporte le prologue. Une longue échappée entre Pau et Bordeaux (troisième étape, 210 km) permet au Français Pascal Lino d'endosser un maillot jaune qu'il conservera jusqu'au terme de la douzième étape.

À Luxembourg (neuvième étape), sur les 65 kilomètres disputés contre la montre, Miguel Indurain réalise un tour de force : il relègue le deuxième de l'étape, un de ses coéquipiers, le Français Armand de Las Cuevas, à 3 minutes, l'Italien Gianni Bugno à 3 min 41 s, l'Américain Greg LeMond à 4 min 4 s, les autres plus loin encore ; il vient d'écraser la course.

Miguel Indurain connaît une seule journée difficile, lors de la treizième étape (Saint-Gervais - Sestrières, 254,5 km, avec cinq cols au programme : les Saisies, le Cormet-de-Roselend, l'Iseran, le mont Cenis et la montée finale) : l'Italien Claudio Chiappucci s'échappe à 125 kilomètres de l'arrivée et, applaudi par les tifosi, remporte l'étape ; Indurain cède 1 min 45 s ; il s'empare néanmoins du maillot jaune.

L'Espagnol remporte la dix-neuvième étape (Tours-Blois, 64 km contre la montre). Il s'adjuge son deuxième Tour de France sans s'être imposé dans la moindre étape en ligne. La « méthode Indurain » est née.

Le cyclisme cette année-là

Sean Kelly (Irlande) gagne Milan-San Remo.

Jacky Durand (France) remporte le Tour des Flandres.

Gilbert Duclos-Lassalle (France) gagne Paris-Roubaix.

Tony Rominger (Suisse) remporte la Vuelta et le Tour de Lombardie.

Miguel Indurain (Espagne) gagne le Giro. Il réalise donc le doublé Giro-Tour de France.

Olaf Ludwig (Allemagne), vainqueur de l'Amstel Gold Race, remporte la Coupe du monde.

À Benidorm (Espagne), Gianni Bugno (Italie) est champion du monde sur route pour la seconde fois consécutivement.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1992 - 79e Tour de France », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1992-79e-tour-de-france/