196718e Championnat du monde de formule 1

Attribution des points lors des grands prix

9, 6, 4, 3, 2 et 1 aux six premiers (seuls les neuf meilleurs résultats sont retenus)

Classement finalPilotes

1. Dennis Hulme (Nouvelle-Zélande, Brabham-Repco), 51 points 2. Jack Brabham (Australie, Brabham-Repco), 46 points 3. Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Ford), 41 points

Constructeurs

1. Brabham-Repco, 67 points 2. Lotus-Ford, 50 points 3. Cooper-Maserati, 28 points

Les vainqueurs des grands prixGrand Prix d'Afrique du Sud

Pedro Rodriguez (Mexique, Cooper-Maserati)

Grand Prix de Monaco

Dennis Hulme (Nouvelle-Zélande, Brabham-Repco)

Grand Prix des Pays-Bas

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Ford)

Grand Prix de Belgique

Dan Gurney (États-Unis, Eagle-V12)

Grand Prix de l'Automobile-Club de France

Jack Brabham (Australie, Brabham-Repco)

Grand Prix de Grande-Bretagne

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Ford)

Grand Prix d'Allemagne

Dennis Hulme (Nouvelle-Zélande, Brabham-Repco)

Grand Prix du Canada

Jack Brabham (Australie, Brabham-Repco)

Grand Prix d'Italie

John Surtees (Grande-Bretagne, Honda)

Grand Prix des États-Unis

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Ford)

Grand Prix du Mexique

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Ford)

Temps forts

Un nouveau venu dans les paddocks : le moteur Ford-Cosworth V8, dessiné par l'ingénieur britannique Keith Duckworth, qui va faire merveille des années durant. Il équipe cette année les Lotus 49, qui sont confiées au Britannique Jim Clark et à son compatriote Graham Hill, transfuge de chez B.R.M.

Le 7 mai, le Grand Prix de Monaco est le théâtre d'un drame : la Ferrari de l'Italien Lorenzo Bandini part en tonneaux et prend feu ; les secours se révèlent d'une grave inefficacité. Bandini décédera des suites de ses blessures. Le Ford-Cosworth obtient son premier succès le 4 juin à Zandvoort, à l'occasion du Grand Prix des Pays-Bas gagné par Jim Clark. Jim Clark remportera quatre victoires cette année, portant son total à vingt-quatre, soit le même nombre que l'Argentin Juan Manuel Fangio. Mais, en raison du manque de fiabilité du Ford-Cosworth naissant, il sera trop souvent contraint à l'abandon pour prétendre au titre mondial. Le Néo-Zélandais Dennis Hulme, vainqueur à deux reprises seulement, a au contraire fait preuve d'une grande régularité au volant de sa Brabham-Repco : il est monté huit fois sur le podium, et obtient le titre, devant son patron, l'Australien Jack Brabham.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1967 - 18e Championnat du monde de formule 1 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1967-18e-championnat-du-monde-de-formule-1/