196516e Championnat du monde de formule 1

Attribution des points lors des grands prix

9, 6, 4, 3, 2 et 1 aux six premiers (seuls les six meilleurs résultats sont retenus)

Classement finalPilotes

1. Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax), 54 points 2. Graham Hill (Grande-Bretagne, B.R.M.), 40 points 3. Jackie Stewart (Grande-Bretagne, B.R.M.), 33 points

Constructeurs

1. Lotus-Climax, 54 points 2. B.R.M., 45 points 3. Brabham-Climax, 28 points

Les vainqueurs des grands prixGrand Prix d'Afrique du Sud

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix de Monaco

Graham Hill (Grande-Bretagne, B.R.M.)

Grand Prix de Belgique

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix de l'Automobile-Club de France

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix de Grande-Bretagne

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix des Pays-Bas

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix d'Allemagne

Jim Clark (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix d'Italie

Jackie Stewart (Grande-Bretagne, B.R.M.)

Grand Prix des États-Unis

Graham Hill (Grande-Bretagne, B.R.M.)

Grand Prix du Mexique

Richie Ginther (États-Unis, Honda)

Temps forts

Avec une Lotus 33 enfin fiable, le Britannique Jim Clark est de nouveau le favori pour le titre mondial. Vainqueur de la première course de la saison, le Grand Prix d'Afrique du Sud le 1er janvier à East London, Jim Clark ne dispute pas la deuxième, le Grand Prix de Monaco, le 30 mai (remporté par le Britannique Graham Hill), car il prend part au même moment aux 500 Miles d'Indianapolis, qu'il gagne. De retour, il va s'adjuger cinq grands prix consécutivement et dès le 1er août, à l'issue du Grand Prix d'Allemagne, il se voit déjà mathématiquement couronné champion du monde, en ayant inscrit le total maximal possible de points (54) en fonction du règlement, seuls les six meilleurs résultats de la saison comptant pour le classement final.

Ses adversaires se disputeront les miettes : un jeune Britannique au talent prometteur, Jackie Stewart, s'adjuge le 12 septembre à Monza le premier d'une longue liste de succès. Le 24 octobre à Mexico, un nouveau constructeur, Honda, remporte, grâce à l'Américain Richie Ginther, une première victoire.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1965 - 16e Championnat du monde de formule 1 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1965-16e-championnat-du-monde-de-formule-1/