196112e Championnat du monde de formule 1

Attribution des points lors des grands prix

9, 6, 4, 3, 2 et 1 aux six premiers (seuls les cinq meilleurs résultats sont retenus)

Classement finalPilotes

1. Phil Hill (États-Unis, Ferrari), 34 points 2. Wolfgang von Trips (Allemagne, Ferrari), 33 points 3. Stirling Moss (Grande-Bretagne, Lotus-Climax), 21 points

Constructeurs

1. Ferrari, 40 points 2. Lotus-Climax, 32 points 3. Porsche, 18 points

Les vainqueurs des grands prixGrand Prix de Monaco

Stirling Moss (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix des Pays-Bas

Wolfgang von Trips (Allemagne, Ferrari)

Grand Prix de Belgique

Phil Hill (États-Unis, Ferrari)

Grand Prix de l'Automobile-Club de France

Giancarlo Baghetti (Italie, Ferrari)

Grand Prix de Grande-Bretagne

Wolfgang von Trips (Allemagne, Ferrari)

Grand Prix d'Allemagne

Stirling Moss (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Grand Prix d'Italie

Phil Hill (États-Unis, Ferrari)

Grand Prix des États-Unis

Innes Ireland (Grande-Bretagne, Lotus-Climax)

Temps forts

Les accidents mortels des années précédentes ont poussé la Commission sportive internationale de la Fédération internationale de l'automobile à modifier radicalement le règlement : désormais, la cylindrée des monoplaces est limitée à 1 500 cm3 (contre 2 500 cm3), ce qui réduit la puissance du moteur, qui frôlait les 300 chevaux, à 200 chevaux. Ferrari, qui a développé la Tipo 156 à moteur central, est le seul constructeur à s'être réellement préparé à ce changement de réglementation. Les écuries britanniques, pour leur part, doivent se contenter d'une évolution du moteur Climax de formule 2 (1 475 cm3), déjà vieux de quatre ans.

Si le Britannique Stirling Moss, sur Lotus, remporte brillamment le Grand Prix de Monaco le 14 mai, Ferrari domine nettement le reste de la saison. Ses trois meilleurs pilotes, l'Américain Phil Hill, l'Allemand Wolfgang von Trips et l'Italien Giancarlo Baghetti, se partagent victoires et places d'honneur. Le titre revient à Phil Hill à l'issue d'une tragédie : le 10 septembre à Monza, Wolfgang von Trips et Jim Clark s'accrochent, la Ferrari de von Trips fauche un rang de spectateurs ; Wolfgang von Trips s'est tué, et quatorze spectateurs ont également trouvé la mort. Le succès de Phil Hill lui assure un titre mondial au goût amer.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1961 - 12e Championnat du monde de formule 1 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1961-12e-championnat-du-monde-de-formule-1/