19501er Championnat du monde de formule 1

Attribution des points lors des grands prix

8, 6, 4, 3 et 2 aux cinq premiers (seuls les quatre meilleurs résultats sont retenus) ; 1 point pour l'auteur du meilleur tour en course

Classement final

1. Giuseppe Farina (Italie, Alfa Romeo), 30 points 2. Juan Manuel Fangio (Argentine, Alfa Romeo), 27 points 3. Luigi Faglioli (Italie, Alfa Romeo), 24 points

Les vainqueurs des grands prixGrand Prix d'Europe

Giuseppe Farina (Italie, Alfa Romeo)

Grand Prix de Monaco

Juan Manuel Fangio (Argentine, Alfa Romeo)

Grand Prix de Suisse

Giuseppe Farina (Italie, Alfa Romeo)

Grand Prix de Belgique

Juan Manuel Fangio (Argentine, Alfa Romeo)

Grand Prix de l'Automobile-Club de France

Juan Manuel Fangio (Argentine, Alfa Romeo)

Grand Prix d'Italie

Giuseppe Farina (Italie, Alfa Romeo)

Temps forts

La première course de l'histoire du Championnat du monde de formule 1, le Grand Prix d'Europe, se déroule le 13 mai 1950 sur le circuit de Silverstone (Grande-Bretagne), en présence de Sa Majesté George VI, devant 200 000 spectateurs. En l'absence des Ferrari – Enzo Ferrari, en désaccord avec les organisateurs pour des raisons financières, refuse d'aligner ses voitures –, les Alfa Romeo n'ont pas de rivales : l'Italien Giuseppe Farina s'impose, à la moyenne de 146,358 km/h, devant son coéquipier et compatriote Luigi Faglioli. Le 21 mai à Monaco, l'Argentin Juan Manuel Fangio remporte la course, alors que Giuseppe Farina, victime d'un tête-à-queue dans le virage dit du « bureau de tabac », provoque un carambolage qui contraint neuf pilotes à l'abandon.

Avant la dernière épreuve de la saison, le Grand Prix d'Italie, qui se déroule le 3 septembre à Monza, Juan Manuel Fangio occupe la première place du classement général (26 points), devant Luigi Faglioli (24 points) et Giuseppe Farina (22 points). Mais Fangio, qui réalise le meilleur tour (188,937 km/h), est trahi par la mécanique de son Alfa Romeo 159 ; comme le règlement le lui permet, il reprend la course au volant de la monoplace de l'Italien Piero Taruffi, mais tombe de nouveau en panne et abandonne. Giuseppe Farina s'impose devant son compatriote Alberto Ascari (sur Ferrari) et Luigi Faglioli. Il devient le premier champion du monde de formule 1. Les trois premiers pilotaient des Alfa Romeo, Alberto Ascari (Ferrari) prenant la quatrième place (11 points).

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « 1950 - 1er Championnat du monde de formule 1 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/1950-1er-championnat-du-monde-de-formule-1/