Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

Vade-mecum

  • Nom masculin invariant en nombre

Définition

  1. (en langage recherché) (mot latin) guide, manuel de consultation

"vade-mecum" dans l'encyclopédie

  • DIXON BILL (1925-2010)

    • Écrit par Universalis
    • 2 131 mots

    Dans sa discographie, on mentionnera : November 1981 (1981), Thoughts (1985), Sons of Sisyphus (1988), Vade Mecum (2 vol., 1994, 1996), Papyrus (2 vol., 2000), Bill Dixon Cecil Taylor Tony Oxley (2002), 17 Musicians in Search of a Sound : Darfur (2008) et Bill Dixon with Exploding Star Orchestra (2008). De 1968 à 1996, Bill Dixon enseigne au Bennington College (Vermont), où il crée en 1973 un département de musique noire, un des premiers du genre.

  • RICHARDSON SAMUEL (1689-1761)

    • Écrit par Jean DULCK
    • 6 919 mots
    • 1 média

    Puis il publie son Vade-Mecum de l'apprenti (The Apprentice's Vade Mecum, 1734) et une sorte de « Parfait Secrétaire » (Familiar Letters on Important Occasions, 1741). Dans ces deux ouvrages, il montre une grande curiosité pour les problèmes de la vie quotidienne et exalte les vertus chrétiennes et bourgeoises qui l'ont mené au succès. Déjà, le second de ces livres préfigure ses romans.

  • PARIS MA GRAND'VILLE (R. Grenier) Fiche de lecture

    • Écrit par Yves LECLAIR
    • 5 221 mots

    La carte d’un tendre Le livre de Roger Grenier procède d'une démarche étonnante : son vade-mecum parisien est constitué de cent seize courtes proses dont les titres sont des numéros et des noms de rues. La première d'entre elles, intitulée 21, rue Mazarine, ressuscite, entre deux porches, la silhouette de son père, André Grenier, désormais inconnue à cette adresse, en même temps que l'ombre de son grand-père qui exerça, tout près, le métier de prote et imprimeur.

  • NORWID CYPRIAN KAMIL (1821-1883)

    • Écrit par Jón BLONSKI
    • 6 714 mots

    Son chef-d'œuvre, Vade mecum (1865) ordonne cent poèmes en un « voyage intérieur » du poète, plein d'allusions à L'Odyssée, à Dante et, probablement, aux Fleurs du mal. Il s'essaye également aux poèmes épiques (Quidam, 1855 ; Assunta, 1870), satiriques (A Dorio ad Phrygium, 1871) ou didactiques ; dans ces derniers apparaissent même de surprenantes beautés, mêlées parfois à des spéculations hermétiques ou à des passages d'une étonnante sécheresse.

  • PARADES ET PARURES. L'INVENTION DU CORPS DE MODE À LA FIN DU MOYEN ÂGE (O. Blanc)

    • Écrit par Farid CHENOUNE
    • 7 001 mots

    Il sera surtout fatal au système de la « robe », ensemble de « garnemens », de pièces différentes (dessous une cotte, dessus un surcot, et par-dessus encore une chape, un mantel, ou une cloche), qu'on portait superposés et qui constituaient le vade-mecum vestimentaire du prince et du seigneur. Le pourpoint, certes, finira par perdre de son prestige : aux alentours de 1400, désormais répandu dans les couches inférieures de la société, il a rétrogradé au rang de simple vêtement de dessous au profit de pièces plus longues et amples.

Recherche alphabétique

Le Dictionnaire Cordial comporte plus de 120 000 entrées. Il reconnaît les formes fléchies (féminin, pluriel, conjugaison des verbes). Les noms propres ne sont pas pris en compte.