VENEZUELA, chronologie contemporaine

 

2020

31 août 2020
Venezuela. Libération de prisonniers politiques.

Le président Nicolás Maduro gracie cent dix opposants, dont vingt-six députés. Cinquante d’entre eux étaient emprisonnés. De nombreux autres opposants restent détenus. Cette mesure divise l’opposition. La libération des prisonniers politiques était l’une des conditions posées par celle-ci pour participer aux élections législatives prévues en décembre. En juillet toutefois, les principaux partis d’ […] Lire la suite

3-4 mai 2020
Venezuela. Tentative d’opération mercenaire.

Le 3, les autorités annoncent la neutralisation d’une « tentative d’invasion maritime » près de Caracas. Huit assaillants sont tués et une douzaine d’autres – dont deux Américains – arrêtés. Caracas dénonce une action menée par des mercenaires en provenance de Colombie et à la solde des États-Unis. Washington, Bogotá et l’opposition vénézuélienne démentent toute responsabilité. Le 4, deux autres g […] Lire la suite

26 mars 2020
Venezuela – États-Unis. Lancement de poursuites contre Nicolás Maduro.

Le département américain de la Justice annonce le lancement de poursuites contre le président vénézuélien Nicolás Maduro pour « narcoterrorisme ». Celui-ci est accusé d’avoir dirigé un cartel de drogue, en partenariat avec l’ancienne guérilla colombienne des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), « au cours des vingt dernières années », et d’avoir « délibérément utilisé la cocaïne comm […] Lire la suite

5 janvier 2020
Venezuela. Élection controversée du président du Parlement.

Le jour de la rentrée parlementaire, les forces de l’ordre empêchent les députés de l’opposition de pénétrer dans le Parlement pour élire leur président. Le président sortant Juan Guaidó s’était proclamé chef de l’État par intérim en janvier 2019, invoquant l’« usurpation » de ce poste par Nicolás Maduro. Les députés présents, favorables à ce dernier ou dissidents de l’opposition, élisent Luis Par […] Lire la suite

2019

26 juin-1er juillet 2019
Venezuela. Dénonciation d’une tentative de putsch et mort d’un opposant en détention.

Le 26, le gouvernement de Nicolás Maduro dénonce une nouvelle tentative de coup d’État fomenté par « l’opposition et ses alliés de l’étranger ». Il affirme que ceux-ci avaient programmé l’assassinat du chef de l’État et la prise du pouvoir par le général Raúl Baduel, ancien ministre de la Défense emprisonné pour corruption.Le 29, le capitaine de corvette Rafael Acosta Arévalo meurt en détention. I […] Lire la suite

1er-13 mai 2019
Venezuela. Ouverture de discussions entre des émissaires du régime et de l’opposition.

Le 1er, le président autoproclamé Juan Guaidó, qui a appelé ses partisans à manifester depuis la veille, exhorte ces derniers à « rester dans la rue jusqu’au bout ».Le 7, l’Assemblée constituante lève l’immunité parlementaire de sept membres de l’Assemblée nationale qui sont inculpés de haute trahison, conspiration et rébellion pour leur soutien à Juan Guaidó.Le 7 également, […] Lire la suite

2-28 avril 2019
Venezuela. Levée de l’immunité parlementaire de Juan Guaidó.

Le 2, l’Assemblée constituante lève, à la demande de la Cour suprême, l’immunité parlementaire de l’opposant Juan Guaidó, président par intérim autoproclamé, afin de permettre l’engagement de poursuites pénales à son encontre pour usurpation des fonctions de chef de l’État.Le 9, l’Organisation des États américains (OEA) reconnaît le représentant de Juan Guaidó, Gustavo Tarre, comme ambassadeur du  […] Lire la suite

4 mars-1er avril 2019
Venezuela. Déchéance de ses mandats de Juan Guaidó.

Le 4, Juan Guaidó, reconnu comme président par intérim par une cinquantaine de pays, rentre à Caracas après avoir tenté en vain de coordonner l’entrée de l’aide humanitaire internationale dans son pays et avoir effectué une tournée en Amérique latine en février. Les États-Unis s’étaient dits prêts à réagir à toute menace visant Juan Guaidó à son retour.Du 7 au 14, le pays est paralysé par une vast […] Lire la suite

4-28 février 2019
Venezuela. Blocage aux frontières de l’aide humanitaire.

Le 4, après Washington, Ottawa et de nombreuses capitales latino-américaines en janvier, Madrid, Londres, Paris, Berlin, La Haye et Lisbonne reconnaissent Juan Guaidó comme président par intérim du pays, au terme d’un ultimatum lancé huit jours plus tôt, qui exigeait du président Nicolás Maduro l’organisation d’un scrutin présidentiel. D’autres États les imiteront au cours du mois.Le 7, l’aide hum […] Lire la suite

4-30 janvier 2019
Venezuela. Autoproclamation de Juan Guaidó comme président par intérim.

Le 4, les pays du Groupe de Lima, créé en août 2017 pour contribuer à une sortie pacifique de la crise politique au Venezuela, déclarent ne pas reconnaître le deuxième mandat du président Nicolás Maduro, dont la réélection en mai 2018 est contestée, et appellent celui-ci à transférer le pouvoir à l’Assemblée nationale. Le Mexique est le seul des quatorze membres du groupe – treize pays latino-amér […] Lire la suite

2018

17 août 2018
Venezuela. Annonce d’un plan de relance économique.

Le président Nicolás Maduro annonce un plan destiné à relancer l’économie et à lutter contre l’hyperinflation. Celui-ci prévoit notamment l’instauration d’une nouvelle monnaie dévaluée de 96 p. 100, le « bolivar souverain », indexée sur le petro — une cryptomonnaie rattachée au prix du baril de pétrole —, ainsi que la multiplication par trente-cinq du salaire minimum. […] Lire la suite

4-14 août 2018
Venezuela. Attentat contre le président Nicolás Maduro.

Le 4, le président Nicolás Maduro affirme avoir été victime d’un attentat. Deux drones ont explosé près de la tribune, lors d’une cérémonie militaire qu’il présidait à Caracas. Il met en cause « l’ultradroite vénézuélienne alliée à l’ultradroite colombienne », ainsi que le président colombien Juan Manuel Santos. Le groupe Los Soldados de Franela — « les soldats en tee-shirt » —, qui se présente co […] Lire la suite

20-22 mai 2018
Venezuela. Réélection du président Nicolás Maduro.

Le 20, le président Nicolás Maduro, candidat du Parti socialiste unifié du Venezuela, est réélu à la présidence avec 67,8 p. 100 des suffrages. L’ancien gouverneur chaviste Henri Falcón, candidat du Comité d’organisation politique électorale indépendante (COPEI, démocrate-chrétien) obtient 20,9 p. 100 des voix et le pasteur évangélique conservateur Javier Bertucci, représentant du groupe Espoir po […] Lire la suite

23 janvier-2 février 2018
Venezuela. Avancée de la date de l’élection présidentielle.

Le 23, l’Assemblée constituante annonce l’avancée de la date de l’élection présidentielle. Celle-ci doit se tenir avant la fin avril, alors qu’elle était prévue à la fin de l’année. L’organisation du scrutin était l’objet des négociations entre le pouvoir et l’opposition menées à Saint-Domingue.Le 2 février, le Parti socialiste unifié au pouvoir investit le président Nicolás Maduro comme candidat  […] Lire la suite

2017

10-25 décembre 2017
Venezuela. Expulsion de diplomates brésilien et canadien.

Le 10, le président Nicolás Maduro revendique une large victoire aux élections municipales boycottées par les principaux partis d’opposition. Le taux de participation officiel est de 47,3 p. 100. Nicolás Maduro dénie aux partis d’opposition qui ont boycotté le scrutin municipal le droit de participer à l’élection présidentielle prévue en 2018.Le 23, la présidente de l’Assemblée constituante Delcy  […] Lire la suite

18 novembre 2017
Venezuela – Espagne. Fuite de l’opposant Antonio Ledezma.

L’opposant vénézuélien Antonio Ledezma, ancien maire de Caracas, arrive en Espagne via la Colombie. Il a fui son pays où il avait été assigné à résidence après avoir été arrêté pour conspiration en février 2015. Il dénonce la « dictature » du président Nicolás Maduro et appelle l’opposition de la Table de l’unité démocratique (MUD) à l’« autocritique ». Antonio Ledezma a fondé le mouvement d’oppos […] Lire la suite

15-26 octobre 2017
Venezuela. Victoire du pouvoir aux élections des gouverneurs.

Le 15, le Parti socialiste unifié du Venezuela du président Nicolás Maduro remporte les élections des gouverneurs dans dix-huit des vingt-trois États du pays. Le scrutin est marqué par une forte abstention. Dans l’opposition, la Table de l’unité démocratique dénonce des fraudes.Le 23, quatre des cinq élus de la MUD acceptent de prêter serment devant l’Assemblée constituante élue en juillet, que le […] Lire la suite

2-25 août 2017
Venezuela. Installation de l’Assemblée nationale constituante.

Le 2, la procureure générale Luisa Ortega Díaz annonce l’ouverture d’une enquête sur la manipulation présumée des résultats de l’élection de l’Assemblée nationale constituante (ANC), en juillet. L’entreprise qui a géré le scrutin automatisé relève des différences entre le taux réel de participation et celui annoncé par le Conseil national électoral.Le 4, l’installation de l’ANC s’accompagne de man […] Lire la suite

5-31 juillet 2017
Venezuela. Élection controversée d’une Assemblée constituante.

Le 5, jour de la fête nationale, des miliciens chavistes attaquent le Parlement dominé par l’opposition et agressent des élus, à l’appel du vice-président Tareck El Aissami.Le 16, plus de sept millions et demi d’électeurs, sur un corps électoral estimé à dix-neuf millions et demi de personnes, participent au référendum convoqué par le Parlement et non reconnu par les autorités électorales. Les que […] Lire la suite

13-20 juin 2017
Venezuela. Poursuite de la crise politique.

Le 13, la procureure générale de la République Luisa Ortega Díaz demande l’engagement de poursuites contre huit membres de la Cour suprême auxquels elle reproche d’avoir provoqué une « rupture de l’ordre constitutionnel » en mars, en confisquant les pouvoirs de l’Assemblée nationale contrôlée par l’opposition.Le 20, la Cour suprême engage des poursuites contre Luisa Ortega Díaz, accusée de « faute […] Lire la suite

1er-24 mai 2017
Venezuela. Annonce de l’élection d’une Assemblée constituante.

Le 1er, le président Nicolás Maduro propose la convocation d’une Assemblée nationale constituante. Les membres de celle-ci doivent être pour moitié élus au scrutin direct et pour moitié désignés par catégorie sociale ou par unité territoriale.Le 7, la Table de l’unité démocratique, coalition de l’opposition, annonce son refus de participer à l’Assemblée constituante et appel […] Lire la suite

1er-19 avril 2017
Venezuela. Intensification des manifestations contre le pouvoir chaviste.

Le 1er, la Cour suprême revient sur sa décision, prise fin mars, de s’arroger les pouvoirs de l’Assemblée nationale contrôlée par l’opposition et de priver les députés de leur immunité. Ces mesures étaient dénoncées jusque dans le camp du pouvoir ‒ la procureure générale Luisa Ortega Díaz était sortie la veille de son devoir de réserve pour critiquer la « rupture de l’ordre  […] Lire la suite

28-30 mars 2017
Venezuela. Retrait de ses pouvoirs législatifs à l’Assemblée nationale.

Le 28, la Cour suprême supprime l’immunité des députés, accusés de « trahison à la patrie » pour avoir demandé l’application de la Charte démocratique de l’Organisation des États américains (OEA). La Cour invalide depuis janvier 2016 toutes les décisions de l’Assemblée nationale dominée par l’opposition, au motif que trois députés accusés de fraude électorale y ont prêté serment. À cette même date […] Lire la suite

13 février 2017
États-Unis – Venezuela. Accusation par Washington du vice-président vénézuélien.

Washington annonce le placement du vice-président du Venezuela, d’origine syrienne, Tareck El Aissami, nommé à ce poste le 4 janvier, sur la liste des personnes soupçonnées de trafic de drogue et de blanchiment. Ses avoirs sur le territoire américain, ainsi que ceux d’un entrepreneur vénézuélien suspecté d’être un prête-nom ‒ des dizaines de millions de dollars selon le secrétariat au Trésor ‒ son […] Lire la suite

2016

1er-12 novembre 2016
Venezuela. Poursuite du dialogue entre le pouvoir et l’opposition.

Le 1er, au lendemain de l’inauguration d’un dialogue entre le pouvoir et l’opposition, le président Nicolás Maduro annonce la libération de cinq opposants, tandis que le Parlement dominé par l’opposition suspend le vote de défiance prévu à l’encontre du chef de l’État, ainsi que son appel à marcher sur le palais présidentiel.Les 11 et 12, le gouvernement et l’opposition pour […] Lire la suite

21-30 octobre 2016
Venezuela. Suspension du référendum révocatoire.

Le Conseil national électoral suspend la procédure de collecte des signatures, prévue du 26 au 28, en vue de l’organisation d’un référendum révocatoire visant le président Nicolás Maduro. Sa décision est consécutive à l’invalidation par la justice du dépôt par l’opposition, en mai, de la pétition favorable à cette procédure.Le 26, plusieurs centaines de milliers de personnes rassemblées à Caracas  […] Lire la suite

1er-21 septembre 2016
Venezuela. Pression de l’opposition en faveur d’un référendum révocatoire.

Le 1er, à Caracas, plusieurs centaines de milliers de manifestants exigent l’organisation d’un référendum révocatoire – prévu par la Constitution – contre le président Nicolás Maduro, à l’appel de la Table de l’unité démocratique, vaste coalition d’opposition. Ils reprochent au Conseil national électoral (CNE) de retarder la collecte des signatures en faveur du référendum –  […] Lire la suite

11 août 2016
Venezuela – Colombie. Réouverture de la frontière entre les deux pays.

Le président vénézuélien Nicolás Maduro et son homologue colombien Juan Manuel Santos conviennent de la réouverture progressive de la frontière entre leurs deux pays, fermée depuis un an sur l’initiative de Caracas pour lutter contre l’insécurité et la contrebande. En juillet, des centaines de Vénézuéliennes avaient forcé la frontière en direction de Cúcuta afin de se procurer des produits de prem […] Lire la suite

2-17 mai 2016
Venezuela. Dépôt d’une demande de référendum révocatoire.

Le 2, alors que le pays traverse une grave crise économique et politique, l’opposition remet au Conseil national électoral les signatures de plus d’un million huit cent mille personnes favorables à l’organisation d’un référendum sur le maintien ou non au pouvoir du président chaviste Nicolás Maduro. Le 16 paraît le décret présidentiel qui prolonge de deux mois l’état d’urgence économique, entré en […] Lire la suite

2015

6-16 décembre 2015
Venezuela. Large victoire de l’opposition aux élections législatives.

Le 6, la Table de l’unité démocratique (M.U.D.), coalition d’opposition au président Nicolás Maduro dirigée par Jesús Torrealba, remporte largement les élections législatives avec 56,2 p. 100 des suffrages et  109 sièges sur 167 – elle peut également compter sur les trois élus indigènes, ce qui lui donne une majorité des deux tiers. Le Grand Pôle patriotique conduit par le Parti socialiste unifié  […] Lire la suite

22-23 septembre 2015
Venezuela. Conflits frontaliers avec la Colombie et le Guyana.

Le 22, le président Nicolás Maduro annonce l'extension de l’état d'exception à toutes les provinces limitrophes de la Colombie ainsi que la fermeture totale de la frontière avec ce pays. En août, il avait déjà ordonné la fermeture partielle de celle-ci, décrété l’état d’exception dans plusieurs régions frontalières et expulsé des immigrés colombiens, afin de lutter contre « les paramilitaires colo […] Lire la suite

2014

12-26 février 2014
Venezuela. Mouvement de protestation.

Le 12, la répression du mouvement de protestation qui a commencé au début du mois dans les universités de province cause la mort d'au moins trois manifestants à Caracas. Les contestataires dénonçaient les emprisonnements de manifestants survenus les jours précédents ainsi que l'insécurité, la vie chère et les pénuries qui frappent le pays. Ce sont les manifestations les plus importantes depuis l'é […] Lire la suite

2013

14 avril-2 mai 2013
Venezuela. Élection contestée de Nicolás Maduro à la présidence.

Le 14, le chef de l'État par intérim Nicolás Maduro, dauphin du président Hugo Chávez décédé en mars, remporte l'élection présidentielle avec 50,7 p. 100 des suffrages. Le chef de l'opposition Henrique Capriles Radonski, qui recueille 49,1 p. 100 des voix, dénonce des irrégularités, refuse de reconnaître sa défaite et demande le recomptage des bulletins de vote. Le taux de participation est de 79, […] Lire la suite

5-8 mars 2013
Venezuela. Décès du président Hugo Chávez.

Le 5, l'instigateur de la « révolution bolivarienne » Hugo Chávez, président du Venezuela depuis 1999 et réélu en octobre 2012, meurt à Caracas des suites d'un cancer. Opéré en décembre 2012 à Cuba, il était rentré dans son pays le 18 février sans avoir prêté serment à la date prévue du 10 janvier. Le gouvernement décrète sept jours de deuil national. Le 6, des centaines de milliers de personnes s […] Lire la suite

9 janvier 2013
Venezuela. Report de la prestation de serment du président Hugo Chávez.

Le Tribunal suprême de justice autorise le report de la prestation de serment, initialement prévue le lendemain devant l'Assemblée nationale, du président Hugo Chávez, réélu en octobre 2012. Ce dernier est toujours hospitalisé à Cuba pour un cancer dont il a été opéré le 11 décembre. Le vice-président Nicolás Maduro assure l'intérim du pouvoir. […] Lire la suite

2012

7 octobre 2012
Venezuela. Réélection du président Hugo Chávez.

Le 7, le président Hugo Chávez est réélu à la tête de l'État, avec 55,1 p. 100 des suffrages. Candidat de l'opposition rassemblée au sein de la Table pour l'unité démocratique, le gouverneur de l'État de Miranda Henrique Capriles Radonski recueille 44,3 p. 100 des voix. L'opposition progresse en nombre de voix par rapport au scrutin de décembre 2006, tandis que l'audience du chef de l'État demeure […] Lire la suite

2010

17 décembre 2010
Venezuela. Octroi de pouvoirs spéciaux au président Hugo Chávez.

Le 17, le Parlement sortant, au sein duquel le Parti socialiste unifié du Venezuela du président Hugo Chávez détient une large majorité, autorise le chef de l'État à légiférer par décret pendant dix-huit mois, officiellement pour faire face aux conséquences des précipitations qui frappent le pays depuis trois mois. La nouvelle Assemblée issue des élections de septembre doit entrer en fonctions en  […] Lire la suite

26 septembre 2010
Venezuela. Victoire mitigée du parti d'Hugo Chávez aux élections législatives.

Le Parti socialiste unifié du Venezuela, la formation du président Hugo Chávez, ne conserve que 95 sièges sur 165 au Parlement à l'issue des élections législatives, perdant ainsi la majorité des deux tiers qu'elle détenait. Ses alliés remportent 3 sièges. Les partis d'opposition, réunis au sein de la Table de l'unité démocratique, obtiennent 65 élus et le parti Patrie pour tous, qui réunit des cha […] Lire la suite

10 août 2010
Colombie – Venezuela. Rétablissement des relations diplomatiques.

Le nouveau président colombien Juan Manuel Santos – qui a pris ses fonctions trois jours auparavant – et son homologue vénézuélien Hugo Chávez se rencontrent à Santa Marta (Colombie) et décident de rétablir les relations diplomatiques entre leurs deux pays, qui avaient été rompues en juillet sur l'initiative de Caracas. Hugo Chávez avait alors réagi aux propos du prédécesseur de Juan Manuel Santos […] Lire la suite

22 juillet 2010
Venezuela – Colombie. Rupture des relations diplomatiques entre le Venezuela et la Colombie.

Le 22, le président vénézuélien Hugo Chávez annonce la rupture unilatérale des relations diplomatiques avec la Colombie et place son armée en état d'alerte maximal, en réaction aux propos tenus par le président colombien Álvaro Uribe devant l'Organisation des États américains. Celui-ci a accusé le Venezuela d'abriter sur son territoire des guérillas des Forces armées révolutionnaires de Colombie ( […] Lire la suite

8-19 janvier 2010
Venezuela. Dévaluation du bolivar.

Le 8, le président Hugo Chávez annonce une dévaluation du bolivar afin de « renforcer l'économie, freiner les importations qui ne sont pas strictement nécessaires et stimuler les exportations ». Un double taux de change est instauré: la dévaluation par rapport au dollar est de 21 p. 100 pour les importations de biens de première nécessité, de 100 p. 100 pour les autres importations. La nouvelle mo […] Lire la suite

2009

15 février 2009
Venezuela. Victoire du président Hugo Chávez au référendum constitutionnel.

À l'issue du référendum portant sur un amendement constitutionnel autorisant le renouvellement illimité de tous les mandats électifs, dont celui du président Hugo Chávez, le oui l'emporte avec 54,4 p. 100 des voix. C'est, selon ce dernier qui souhaite briguer un troisième mandat en 2012, une « victoire nette du peuple, [...] de la révolution ». Le Parlement avait adopté, le 14 janvier, l'amendemen […] Lire la suite

2008

4-20 janvier 2008
Colombie – Venezuela. Libération de deux otages des F.A.R.C.

Le 4, les tests ADN prouvent que le petit Emmanuel, placé en 2005 dans une institution de Bogotá, est bien le fils de Clara Rojas, ancienne directrice de campagne d'Ingrid Betancourt et, comme elle, captive des Forces armées révolutionnaires de Colombie (F.A.R.C.), qui avaient enlevé les deux femmes le 23 février 2002. Les F.A.R.C., qui prétendaient détenir l'enfant depuis sa naissance en 2004 d'u […] Lire la suite

2007

2 décembre 2007
Venezuela. Rejet par référendum de la réforme constitutionnelle.

Les électeurs rejettent par référendum, à une courte majorité, la réforme constitutionnelle proposée par le président Hugo Chávez, qui enregistre là son premier revers électoral depuis son arrivée au pouvoir en 1998. Le taux d'abstention dépasse 44 p. 100. Qualifiée en novembre de « coup d'État » par le général Raúl Baduel, ancien ministre de la Défense et ex-chaviste, la réforme annonçait instaur […] Lire la suite

19-27 mai 2007
Venezuela. Fermeture d'une chaîne télévisée de l'opposition.

Le 19, à Caracas, des dizaines de milliers de personnes manifestent au nom de la défense de la liberté d'expression, contre la décision du président Hugo Chávez, annoncée en décembre 2006, de ne pas renouveler la licence de la très populaire chaîne privée Radio Caracas Television (R.C.T.V.), créée voici plus de cinquante ans. Cette décision prend effet le 27. Le chef de l'État invoque le rôle qu'a […] Lire la suite

18 janvier 2007
Venezuela. Délégation de pouvoir au président Hugo Chávez.

Le 18, le Parlement autorise à l'unanimité – l'opposition n'y siège pas – le président Hugo Chávez, réélu en décembre 2006, à légiférer par décrets pendant dix-huit mois dans les domaines économiques et sociaux afin, selon le chef de l'État, d'« accélérer la révolution ».  […] Lire la suite

2006

3 décembre 2006
Venezuela. Réélection du président Hugo Chávez.

Le 3, le président sortant, Hugo Chávez, est réélu pour un troisième mandat, avec plus de 61 p. 100 des suffrages, face au candidat social-démocrate Manuel Rosales. Proclamant « Je suis le peuple vénézuélien », il affirme que son pays ne sera « jamais une colonie américaine ». Toutefois, Hugo Chávez, qui est soutenu par les classes populaires, mais qui n'est pas parvenu à rallier les syndicalistes […] Lire la suite

4 juillet 2006
Venezuela. Adhésion du Venezuela au Mercosur.

Le 4, le président vénézuélien Hugo Chávez signe à Caracas le protocole d'adhésion de son pays au Mercosur, le Marché commun sud-américain, qui depuis sa création en 1991 réunit l'Argentine, le Brésil, le Paraguay et l'Uruguay. Les membres du Mercosur réalisent à présent 75 p. 100 du produit intérieur brut de l'Amérique du Sud.  […] Lire la suite

2004

15-16 août 2004
Venezuela. Victoire du président Hugo Chávez lors du référendum révocatoire.

Le 15, plus de 58 p. 100 des électeurs votent non lors du référendum révocatoire du président Hugo Chávez organisé à la demande de l'opposition. Le chef de l'État peut donc exercer son mandat jusqu'à son terme, en 2006. Le taux de participation est estimé à 80 p. 100. Le principe de cette consultation avait été arrêté en mai 2003, à la suite d'une longue grève dans l'industrie pétrolière. En juin  […] Lire la suite

2003

2-3 février 2003
Venezuela. Fin de la grève générale.

Le 2, l'opposition au président Hugo Chávez met fin à la grève générale entamée en décembre. Elle lance une campagne de signatures en faveur de l'adoption d'une réforme constitutionnelle diminuant la durée du mandat présidentiel ou de la convocation d'un référendum sur le maintien au pouvoir de l'actuel chef de l'État. La grève se poursuit toutefois dans l'industrie pétrolière, qui fournit au pays […] Lire la suite

3-23 janvier 2003
Venezuela. Poursuite de la crise politique.

Le 3, alors que la grève générale décrétée par l'opposition pour obtenir le départ du président Hugo Chávez entre dans son deuxième mois, des heurts entre adversaires et partisans du chef de l'État font deux morts à Caracas.Le 15, le secrétaire général de l'Organisation des États américains César Gaviria annonce, à Quito, à l'occasion de l'investiture du président équatorien Lucio Gutiérrez, la co […] Lire la suite

2002

2-29 décembre 2002
Venezuela. Grève générale et paralysie de l'industrie pétrolière.

Le 2 débute un mouvement de grève générale, le quatrième en un an, à l'appel du patronat, des syndicats et des partis d'opposition qui réclament des élections anticipées.Le 6, des tirs contre des manifestants réunis dans le centre de Caracas font trois morts. Les deux parties se rejettent l'une sur l'autre la responsabilité de la fusillade.Le 10, l'opposition au régime se radicalise, exigeant à pr […] Lire la suite

11-14 avril 2002
Venezuela. Coup d'État sans lendemain contre le président Hugo Chávez.

Le 11, des affrontements meurtriers opposent les partisans et les adversaires du président Hugo Chávez, à Caracas. Ces violences interviennent au troisième jour d'une grève générale déclenchée par la Confédération des travailleurs du Venezuela (C.T.V.), principal syndicat du pays, et Fedecamaras, principale fédération patronale, en soutien aux cadres de P.D.V.S.A., la compagnie pétrolière national […] Lire la suite

7-27 février 2002
Venezuela. Mouvements de contestation contre le président Hugo Chávez.

Le 7, à Caracas, un officier rebelle, le colonel Pedro Soto, prend la tête d'une manifestation de quelques milliers de personnes qui exigent la démission du président Hugo Chávez, alors que le pays connaît de graves difficultés économiques. Il est bientôt rejoint par le capitaine Pedro Flores.Le 12, le colonel Soto menace le président Chávez d'une révolte populaire s'il ne cesse pas ses « incitati […] Lire la suite

2000

30 juillet 2000
Venezuela. Réélection du président Hugo Chavez.

Le 30, le président sortant, Hugo Chávez, est réélu à la tête de l'État, avec 59 p. 100 des voix contre 38 p. 100 pour son principal adversaire, Francisco Arias, qui était son compagnon d'armes lors du putsch raté de février 1992 contre le régime de Carlos Andres Perez. Les partisans d'Hugo Chávez remportent 98 des 165 sièges du Parlement. Le taux de participation s'élève à 57 p. 100. Le président […] Lire la suite

1999

15-16 décembre 1999
Venezuela. Inondations et glissements de terrain meurtriers.

Les 15 et 16, les pluies torrentielles qui s'abattent sur le nord du pays, notamment dans l'État de Vargas, provoquent des inondations et des glissements de terrain dévastateurs et meurtriers. Des villages entiers sont ensevelis par les coulées de boue. Le bilan humain atteint plusieurs dizaines de milliers de morts – 30 000 à 50 000 selon la Défense civile. Les sans-abri sont au nombre de 400 000 […] Lire la suite

3 août-9 septembre 1999
Venezuela. Réorganisation des institutions par l'Assemblée constituante.

Le 3, l'Assemblée constituante élue en juillet, massivement dominée par les partisans du président Hugo Chávez, tient sa réunion inaugurale. En dépit de l'arrêt de la Cour suprême, rendu en avril, qui jugeait que l'Assemblée élue ne pourrait dissoudre les pouvoirs constitués et devrait se cantonner à la rédaction de la nouvelle Loi fondamentale, le président de l'Assemblée constituante, Luis Miqui […] Lire la suite

25-29 juillet 1999
Venezuela. Élection de l'Assemblée constituante.

Le 25, les partisans du président Hugo Chávez remportent 123 des 131 sièges de l'Assemblée constituante chargée de rédiger, en six mois, une nouvelle Loi fondamentale. Le président, élu en décembre 1998, entend « refonder la République, pourrie par quarante ans de domination des partis traditionnels ». Ces derniers, Action démocratique et Copei, sont très faiblement représentés. Les adversaires d' […] Lire la suite

1998

6 décembre 1998
Venezuela. Élection de Hugo Chávez à la présidence.

Le 6, Hugo Chávez remporte l'élection présidentielle avec 56,5 p. 100 des suffrages contre 39,5 p. 100 pour son principal adversaire, Henrique Salas. L'ancien colonel, auteur d'une tentative de putsch en février 1992, était le candidat du Pôle patriotique, une coalition d'une dizaine de formations appartenant à la gauche et au centre. Sa victoire bouleverse la vie politique du pays, marquée depuis […] Lire la suite

1996

30 mai 1996
Venezuela. Condamnation de l'ancien président Carlos Andrès Perez pour détournement de fonds publics.

Le 30, la Cour suprême condamne l'ancien président Carlos Andrès Perez, destitué en août 1993 et placé en détention domiciliaire depuis mai 1994, à vingt-six mois de détention pour détournement de fonds publics. Il est reconnu coupable d'avoir alloué de façon irrégulière, en 1990, des fonds secrets à la protection de la présidente nicaraguayenne Violeta Chamorro. Carlos Andrès Perez dénonce un « p […] Lire la suite

5-11 février 1996
Vatican. Visite du pape Jean-Paul II en Amérique centrale et au Venezuela.

Le 5, le pape Jean-Paul II arrive au Guatemala, première étape de sa visite en Amérique centrale, où il défend la cause des Indiens. Il s'était déjà rendu dans la région en mars 1983, alors que les violences y étaient nombreuses. Les guerres civiles étant terminées, il faut combattre « les plaies de la pauvreté et de l'ignorance », affirme le pape qui en rend responsables les luttes idéologiques.  […] Lire la suite

1993

5 décembre 1993
Venezuela. Élection de de Rafael Caldera à la présidence.

Rafael Caldera, chef de l'État de 1969 à 1974, remporte l'élection présidentielle avec 30,3 p. 100 des suffrages exprimés. Fondateur du Comité d'organisation politique des élections indépendantes (C.O.P.E.I.), mais n'appartenant plus au Parti démocrate chrétien, Rafael Caldera était le candidat de la Convergence démocratique, une coalition hétéroclite allant de l'extrême droite aux communistes. Ce […] Lire la suite

31 août 1993
Venezuela. Destitution du président Carlos Andrés Pérez.

Les députés et sénateurs réunis en Congrès votent la destitution du président Carlos Andrés Pérez, qui était suspendu de ses fonctions pour malversations et détournements de fonds publics depuis le mois de mai, et dont le procès n'est pas achevé. La Constitution impose au Congrès de se prononcer en cas d'absence du président depuis plus de trois mois. Le président par intérim Ramon Velasquez conse […] Lire la suite

20 mai-4 juin 1993
Venezuela. Le président Carlos Andrés Pérez suspendu pour malversations.

Le 20, la Cour suprême ouvre une action judiciaire contre le président social-démocrate Carlos Andrés Pérez au sujet d'un détournement de fonds publics d'un montant de 17 millions de dollars. Président de 1974 à 1979, réélu en décembre 1988, Carlos Andrés Pérez est l'auteur d'un plan d'austérité très sévère dont l'application a provoqué des émeutes meurtrières en février 1989. En février et novemb […] Lire la suite

1992

27 novembre 1992
Venezuela. Échec d'une tentative de coup d'État.

Le 27, le président Carlos Andrés Pérez suspend les garanties institutionnelles après l'échec de la tentative de coup d'État effectuée par les partisans du colonel Hugo Chavez. Le bilan s'élève à quelque deux cent cinquante morts, la plupart civils. Mille deux cents militaires sont arrêtés. Quatre-vingt-treize putschistes en fuite obtiennent l'asile politique au Pérou. Le colonel Chavez était déte […] Lire la suite

4-25 février 1992
Venezuela. Tentative de coup d'État.

Le 4, à l'aube, plusieurs unités de l'armée participent à une tentative de putsch, à Caracas et en province. La rébellion est rapidement matée, tandis que le président Carlos Andrés Pérez lance des appels à l'ordre. Le bilan officiel fait état de dix-neuf morts. Un millier de militaires, dont cent trente-trois officiers, sont arrêtés. Leur chef, le lieutenant-colonel parachutiste Hugo Chavez, qui  […] Lire la suite

1989

9-12 octobre 1989
France. Visite du président François Mitterrand en Amérique latine.

Le 9, après une escale dans l'archipel de la Guadeloupe, dévasté le 17 septembre par le cyclone Hugo, François Mitterrand entame une visite de deux jours à Caracas (Venezuela), où il est reçu par le président Carlos Andrés Pérez. Il dénonce une nouvelle fois le fossé séparant les pays riches des pays pauvres et plaide en faveur de la réduction de la dette, dont le poids (32 milliards de dollars) é […] Lire la suite

16 février-3 mars 1989
Venezuela. Violentes émeutes contre l'austérité.

Le 16, le gouvernement annonce la prochaine mise en place d'un plan d'austérité destiné à favoriser l'obtention de crédits internationaux, alors que des négociations sont en cours avec le F.M.I. Ce dispositif intervient deux semaines après l'investiture, le 2, en présence de nombreux chefs d'État latino-américains, du président social-démocrate Carlos Andrés Pérez, élu le 4 décembre 1988 sur un pr […] Lire la suite

1988

4 décembre 1988
Venezuela. Élection du social-démocrate Carlos Andres Perez à la présidence

Carlos Andres Perez, candidat de l'Action démocratique (A.D.), le parti social-démocrate au pouvoir, est élu à la tête de l'État, où il succédera à Jaime Lusinchi, issu également de l'A.D. Il obtient 54,5 p. 100 des voix contre 41,7 p. 100 à son principal adversaire du Parti démocrate-chrétien (C.O.P.E.I.), Eduardo Fernandez, et 2,7 p. 100 au candidat du Mouvement vers le socialisme (M.A.S.), Teod […] Lire la suite

1983

4 décembre 1983
Venezuela. Élection de Jaime Lusinchi à la présidence de la République

Jaime Lusinchi, candidat social-démocrate de l'Action démocratique, remporte l'élection présidentielle en obtenant 52,61 p. 100 des suffrages contre 36,80 p. 100 à Rafael Caldera, ancien président de 1969 à 1975, candidat du parti social-chrétien au pouvoir, le Comité d'organisation politique électorale indépendante (C.O.P.E.I.). La campagne électorale a été surtout centrée sur l'échec de la polit […] Lire la suite

— Universalis