DOMINICAINE RÉPUBLIQUE, chronologie contemporaine

 

2016

15 mai 2016
République dominicaine. Réélection du président Danilo Medina.

Le président Danilo Medina, candidat du Parti de la libération dominicaine (PLD, centre droit), est réélu à la tête de l’État dès le premier tour avec 61,7 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire Luis Abinader, candidat du Parti révolutionnaire moderne (PRM, centre gauche), obtient 35 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 69,6 p. 100. Aux élections législatives qui se déroulent l […] Lire la suite

2012

20 mai 2012
République dominicaine. Élection de Danilo Medina à la présidence.

Le candidat du Parti de la libération dominicaine (centre droit) au pouvoir, Danilo Medina, est élu président avec 51,2 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, Hipólito Mejía, candidat du Parti révolutionnaire dominicain (social-démocrate), qui obtient 47 p. 100 des voix, dénonce des fraudes. Les observateurs internationaux reconnaissent des irrégularités, mais valident les résultats. Le p […] Lire la suite

2010

16 mai 2010
République dominicaine. Victoire du parti au pouvoir aux élections législatives.

Le Parti de la libération dominicaine (P.L.D., centre droit) du président Leonel Fernandez remporte les élections législatives et municipales. Le scrutin est marqué par des violences meurtrières. Le P.L.D. obtient 54,6 p. 100 des suffrages et 105 sièges sur 183 au Parlement. Il remporte également 31 des 32 sièges de sénateurs. Le Parti révolutionnaire dominicain (gauche) de Miguel Vargas recueille […] Lire la suite

2008

16 mai 2008
République dominicaine. Réélection du président Leonel Fernández.

Le président Leonel Fernández, candidat du Parti de la libération dominicaine (centre) au pouvoir, est réélu pour un troisième mandat consécutif. Vainqueur dès le premier tour, avec 53,8 p. 100 des suffrages, il devance largement son principal adversaire, le candidat du Parti révolutionnaire dominicain (social-démocrate) Miguel Vargas, qui obtient 40,5 p. 100 des voix. Le taux de participation est […] Lire la suite

2004

16 mai 2004
République dominicaine. Élection de l'opposant libéral Leonel Fernández à la présidence.

L'ancien président libéral Leonel Fernández, candidat du Parti de la libération dominicaine (P.L.D.), est élu à la tête de l'État, dès le premier tour, avec 57,1 p. 100 des suffrages. Il bat le président social-démocrate sortant Hipólito Mejía, son principal adversaire, qui obtient 33,6 p. 100 des voix. Celui-ci est tenu pour responsable, par une grande partie de l'opinion, de la crise économique  […] Lire la suite

28-29 janvier 2004
République dominicaine. Grève générale.

Les 28 et 29, l'appel à la grève générale, lancé par un collectif d'organisations populaires proche de l'extrême gauche et soutenu par le Parti de la libération dominicaine, principale formation d'opposition, et par le patronat, est très suivi. Les manifestants protestent contre la baisse du pouvoir d'achat, attribuée à la politique du président Hipólito Mejía. Des affrontements avec les forces de […] Lire la suite

2003

11 novembre 2003
République dominicaine. Brutale répression de la grève générale.

La grève générale contre la politique économique du gouvernement est marquée par de violents affrontements entre grévistes et forces de l'ordre, qui causent la mort de sept personnes dont un policier. Des centaines de personnes sont arrêtées. La Coordination d'organisations populaires, à l'origine du mouvement, exige le doublement des salaires, la baisse du prix des produits de première nécessité, […] Lire la suite

2000

16 mai 2000
République dominicaine. Élection du social-démocrate Hipolito Mejia à la présidence.

Le candidat de l'opposition sociale-démocrate, Hipolito Mejia, membre du Parti révolutionnaire dominicain (P.R.D.), remporte l'élection présidentielle dès le premier tour avec 49,9 p. 100 des suffrages. Sa victoire tient au retrait du candidat centriste du Parti de la libération dominicaine, au pouvoir, Danilo Medina, arrivé en deuxième position avec 24,9 p. 100 des voix. Reconnaissant la défaite  […] Lire la suite

1998

17 mai 1998
République dominicaine. Victoire de l'opposition sociale-démocrate aux élections législatives.

L'opposition sociale-démocrate du Parti révolutionnaire dominicain (P.R.D.) remporte les élections législatives, obtenant la majorité absolue au Parlement. Cette victoire a d'autant plus de portée en raison de la mort, une semaine avant le scrutin, du chef charismatique du P.R.D., José Francisco Pena Gomez, qui souffrait d'un cancer. Elle sanctionne les échecs de politique intérieure du président  […] Lire la suite

1996

30 juin 1996
République dominicaine. Élection du conservateur Leonel Fernández à la présidence.

Le 30, le conservateur Leonel Fernández, chef du Parti de la libération dominicaine (P.L.D.), remporte le second tour de l'élection présidentielle. Avec un peu plus de 51 p. 100 des suffrages, il devance de peu son adversaire social-démocrate José Francisco Peña Gómez. Au premier tour, le 16 mai, ce dernier avait obtenu 45 p. 100 des voix, contre 38 p. 100 pour Leonel Fernández. Arrivé en troisièm […] Lire la suite

1994

2-16 août 1994
République dominicaine. Mandat écourté pour le président Joaquin Balaguer.

Le 2, la Commission électorale déclare Joaquin Balaguer vainqueur du scrutin présidentiel de mai. Après la confirmation des nombreuses irrégularités dénoncées par les observateurs internationaux, le président sortant est toutefois gratifié d'une faible avance sur son adversaire social-démocrate, José Francisco Pena Gomez, qui avait réclamé l'annulation des élections. Le gouvernement américain publ […] Lire la suite

16-25 mai 1994
République dominicaine. Résultats controversés du scrutin présidentiel.

Le 16, le scrutin présidentiel est marqué par des irrégularités constatées par les observateurs internationaux, qui justifient la contestation par le candidat noir du Parti révolutionnaire dominicain (P.R.D., social-démocrate), Jose Francisco Pena Gomez, de la réélection annoncée du président sortant, Joaquin Balaguer, chef du Parti réformiste social-chrétien (conservateur), au pouvoir depuis 1966 […] Lire la suite

1992

11-13 octobre 1992
République dominicaine. Célébration du cinq centième anniversaire de l'évangélisation de l'Amérique latine par le pape Jean-Paul II.

Le 11, le pape Jean-Paul II, qui effectue un voyage de cinq jours à Saint-Domingue, célèbre, cinq siècles après le débarquement de Christophe Colomb, le cinquième centenaire de l'évangélisation de l'Amérique latine. Il rend hommage à l'« épopée missionnaire », tout en affirmant que « non seulement dans le passé il y a eu beaucoup de torts à l'encontre de ces pauvres Indiens, mais [que] cela contin […] Lire la suite

1990

16-24 mai 1990
République dominicaine. Réélection du président Joaquín Balaguer.

Le 16, les élections générales se déroulent dans un climat dominé par la crise économique. L'élection présidentielle est marquée par la lutte entre deux octogénaires, le président conservateur sortant, Joaquín Balaguer (Parti réformiste social-chrétien), qui se présente pour un sixième mandat depuis 1960, et le candidat de la gauche, Juan Bosch (Parti de la libération dominicaine), ancien présiden […] Lire la suite

1986

16 mai 1986
République dominicaine. Élection de Joaquin Balaguer à la présidence de la République

Le 16 ont lieu des élections générales pour désigner un président, un vice-président, trente sénateurs, cent vingt députés et cinquante maires. Après dix jours de confusion, c'est Joaquin Balaguer qui est proclamé vainqueur de l'élection présidentielle avec 41,56 p. 100 des voix contre 39,46 p. 100 à Jacobo Majluta, candidat du Parti révolutionnaire dominicain (P.R.D., social-démocrate), la format […] Lire la suite

1984

23-24 avril 1984
République dominicaine. Violentes émeutes contre la politique d'austérité

Le 23, l'entrée en vigueur d'importantes augmentations du prix des aliments de base provoque de violentes émeutes dans les quartiers populaires du nord et de l'est de Saint-Domingue. Le président social-démocrate Salvador Jorge Blanco a été contraint de prendre ces mesures pour faire face à la grave crise économique que traverse la République dominicaine. Les hausses de prix font partie d'un progr […] Lire la suite

1982

16 août 1982
République dominicaine. Entrée en fonctions du président Salvador Jorge Blanco

Salvador Jorge Blanco devient officiellement président de la République dominicaine. Élu le 16 mai, il succède à Jocobo Majluta, entré en fonctions le 4 juillet, après le suicide du président Guzmán. Présentant son gouvernement, composé de seize membres, dont dix issus de son parti, le Parti révolutionnaire dominicain (P.R.D., social-démocrate), le nouveau chef de l'État annonce une période d'aust […] Lire la suite

4 juillet 1982
République dominicaine. Suicide du président Antonio Guzmán

Antonio Guzmán, président de la République dominicaine, est trouvé mort d'une balle dans la tête. Le chef de l'État, qui devait remettre ses pouvoirs le 16 août à Jorge Blanco, élu à la présidence le 16 mai, se serait suicidé. C'est Jacobo Majluta, vice-président, qui assure l'intérim jusqu'à l'entrée en fonctions de Jorge Blanco. […] Lire la suite

16 mai 1982
République dominicaine. Élection de Salvador Jorge Blanco à la présidence de la République

Aux élections générales en République dominicaine, Salvador Jorge Blanco, candidat du Parti révolutionnaire dominicain (P.R.D.), est élu à la présidence de la République en remplacement de Antonio Guzmán. Le P.R.D., de tendance social-démocrate, obtient également la majorité des sièges dans les deux Chambres. Dix-neuf autres partis et huit autres candidats présidentiels étaient en lice, mais ses d […] Lire la suite

— Universalis