OUZBÉKISTAN, chronologie contemporaine

 

2020

5 janvier 2020
Ouzbékistan. Élections législatives.

À l’issue des élections législatives, le Parti libéral démocrate d’Ouzbékistan du président Shavkat Mirziyoyev demeure la première formation représentée au Parlement avec 53 sièges sur 150. Les quatre autres partis représentés sont tous favorables au pouvoir. La distribution des sièges varie peu par rapport au précédent scrutin. Le taux de participation est de 62,8 p. 100. […] Lire la suite

2016

4 décembre 2016
Ouzbékistan. Élection de Shavkat Mirziyoyev à la présidence.

Le Premier ministre sortant Shavkat Mirziyoyev, président par intérim depuis la mort d’Islam Karimov en septembre et candidat du Parti libéral démocrate au pouvoir, est élu à la tête de l’État avec 88,6 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 87,7 p. 100. L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe relève des irrégularités. […] Lire la suite

2-8 septembre 2016
Ouzbékistan. Mort du président Islam Karimov.

Le 2, les autorités annoncent la mort du président Islam Karimov, au pouvoir depuis 1989 et réélu depuis lors avec toujours plus de 90 p. 100 des suffrages.Le 8, le Parlement approuve la nomination du Premier ministre Shavkat Mirziyoyev au poste de président par intérim, après le retrait du président du Sénat qui, selon la Constitution, devait assurer cette fonction. […] Lire la suite

2015

29 mars 2015
Ouzbékistan. Réélection du président Islam Karimov.

Islam Karimov est réélu à la présidence avec 90,4 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 91,1 p. 100. Ses trois adversaires étaient issus de formations soutenant le Parti libéral démocrate au pouvoir et favorables à la réélection du chef de l’État. Les observateurs occidentaux relèvent de nombreuses irrégularités. Islam Karimov entame ainsi un quatrième mandat, bien que la Constitut […] Lire la suite

4 janvier 2015
Ouzbékistan. Second tour des élections législatives.

À l'issue du second tour des élections législatives, le Parti libéral démocrate au pouvoir obtient un total de 52 sièges sur 150, demeurant la première formation représentée au Parlement. Le Parti démocrate du renouveau national totalise 36 élus, le Parti populaire démocratique 27 et le Parti social-démocrate 20. Le Mouvement écologique d'Ouzbékistan, qui regroupe des associations et des O.N.G., d […] Lire la suite

2010

10 janvier 2010
Ouzbékistan. Élections législatives sans opposition.

À l’issue des élections législatives, le Parti libéral démocrate, qui représente les entrepreneurs et les hommes d’affaires du pays, arrive en tête avec 53 sièges. Lors du premier tour qui s’est tenu le 27 décembre 2009, plus de 500 candidats se sont présentés pour les 135 sièges réservés aux partis politiques, tous favorables au gouvernement, sur les 150 sièges que compte la Chambre basse. Les 15 […] Lire la suite

2007

23 décembre 2007
Ouzbékistan. Réélection du président Islam Karimov.

Le président Islam Karimov, candidat à un troisième mandat, est réélu à la tête de l'État avec plus de 88 p. 100 des suffrages et un taux de participation supérieur à 90 p. 100. Les observateurs de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe jugent le scrutin non démocratique. […] Lire la suite

2005

30 juillet 2005
Ouzbékistan. Demande de fermeture de la base militaire américaine.

Le gouvernement accorde six mois aux États-Unis pour démanteler la base militaire de Karshi Khanabad qu'ils utilisent pour leurs opérations militaires ou humanitaires en Afghanistan. La dégradation des relations entre Tachkent et Washington s'est cristallisée lors de la répression sanglante d'une manifestation par les troupes ouzbèkes, à Andijan en mai. […] Lire la suite

13-19 mai 2005
Ouzbékistan. Répression meurtrière d'une manifestation islamiste.

Le 13, à Andijan, dans l'est du pays, des manifestants qui protestent contre la condamnation de vingt-trois membres présumés d'une organisation islamiste investissent le bâtiment de l'administration régionale et libèrent deux mille détenus de la prison de haute sécurité. L'armée tire sur les manifestants, faisant entre cinq cents et mille morts. Des milliers de personnes fuient vers le Kirghizstan […] Lire la suite

2004

26 décembre 2004
Ouzbékistan. Élections législatives contestées.

Les conditions du déroulement des élections législatives et l'absence de pluralisme du scrutin sont dénoncées par les observateurs occidentaux. Les cinq partis proposant des candidats soutiennent le président Islam Karimov. La plupart des opposants au régime sont emprisonnés ou exilés. […] Lire la suite

2000

9 janvier 2000
Ouzbékistan. Réélection du président Islam Karimov.

Au pouvoir depuis l'indépendance du pays, en 1991, le président Islam Karimov, ancien responsable communiste de l'ère soviétique, est réélu à la tête de l'État avec 91,9 p. 100 des suffrages. Il était opposé à un unique adversaire, Abdoulhasiz Djalalov, considéré comme un simple faire-valoir. Contestant le caractère réellement pluraliste du scrutin, l'Organisation pour la sécurité et la coopératio […] Lire la suite

1999

16 février 1999
Ouzbékistan. Attentat contre le président Islam Karimov.

À Tachkent, un attentat à la bombe qui visait le président Islam Karimov, et auquel ce dernier échappe, cause la mort d'une dizaine de personnes. Le gouvernement dénonce la responsabilité des islamistes radicaux. […] Lire la suite

1995

26 mars 1995
Ouzbékistan. Référendum sur le mandat présidentiel.

Un référendum qui recueille 99 p. 100 de oui proroge le mandat du président Islam Karimov jusqu'à l'an 2000. […] Lire la suite

1994

25 décembre-15 janvier 1995
Ouzbékistan. Victoire du parti au pouvoir aux élections législatives.

Les élections législatives sont remportées par le Parti démocrate populaire au pouvoir, qui obtient 231 sièges sur 243. Son seul adversaire était le parti du Progrès de la nation, qui représente l'opposition officielle. […] Lire la suite

25-29 avril 1994
France – Ouzbékistan – Turkménistan. Voyage officiel du président François Mitterrand en Asie centrale.

Du 25 au 29, François Mitterrand effectue le premier voyage officiel d'un chef d'État occidental en Ouzbékistan et au Turkménistan. Tous deux dirigés par d'anciens secrétaires généraux de partis communistes locaux, l'Ouzbek Islam Karimov et le Turkmène Saparmourad Niazov, ces pays se distinguent au sein de la C.E.I. par leurs régimes peu démocratiques. Sans manquer de promouvoir les principes des  […] Lire la suite

1993

4 janvier 1993
Communauté des États indépendants. Ébauche d'un regroupement régional entre cinq républiques d'Asie centrale.

À l'initiative du président ouzbek Islam Karimov, les chefs d'État de quatre républiques d'Asie centrale de l'ex-U.R.S.S. – Kirghizistan, Ouzbékistan, Tadjikistan et Turkménistan – auxquels se joint Noursoultan Nazarbaïev, président du Kazakhstan, se réunissent à Tachkent, capitale ouzbèke. Tout en réaffirmant leur appartenance à la Communauté des États indépendants (C.E.I.) et leur volonté de dév […] Lire la suite

1992

6-25 mai 1992
Communauté des États indépendants. Apparition de nouvelles structures militaires.

Le 6, le commandement militaire unifié de la Communauté des États indépendants (C.E.I.) annonce que les armes nucléaires tactiques basées dans les républiques de l'ex-U.R.S.S. ont toutes été rassemblées en Russie, en avance sur le calendrier présenté en janvier.Le 7, après la mise en place d'armées nationales dans la plupart des anciennes républiques soviétiques, le président Boris Eltsine signe l […] Lire la suite

1991

3-30 décembre 1991
U.R.S.S. Disparition de l'U.R.S.S. et démission de Mikhaïl Gorbatchev après la création de la C.E.I.

Le 3, Mikhaïl Gorbatchev met en garde contre la « désintégration » qui menace le pays, insistant sur l'urgence de la signature du traité de l'Union.Le 8, Boris Eltsine, Stanislas Chouchkevitch et Leonid Kravtchouk, présidents des républiques de Russie, de Biélorussie et d'Ukraine, se réunissent près de Minsk (Biélorussie) et « constatent » que l'Union soviétique « n'existe plus ». Ils signent un a […] Lire la suite

1er-29 décembre 1991
U.R.S.S. Élections présidentielles dans cinq républiques.

Le 1er, Leonid Kravtchouk est élu au suffrage universel, avec 61,59 p. 100 des suffrages, à la présidence de l'Ukraine, la plus riche des républiques ex-soviétiques, tandis que, par référendum, les Ukrainiens confirment, à plus de 90 p. 100, leur volonté d'être indépendants. Il réaffirme son refus de signer le traité de l'Union, en négociation depuis des mois.Le 1 […] Lire la suite

7-24 septembre 1991
U.R.S.S. Troubles dans la plupart des républiques.

Le 7, Petre Roman, Premier ministre roumain, s'entretient avec Mircea Snegur, président de Moldavie qui a déclaré son indépendance le 27 août. Cette république, constituée de territoires arrachés à la Roumanie et annexés par Staline en 1940, est peuplée aux deux tiers de roumanophones. Les tensions ne cesseront de monter tout au long du mois entre populations roumanophones et russophones, ces dern […] Lire la suite

28-31 août 1991
Ouzbékistan. Proclamation d’indépendance de l’Ouzbékistan.

Le 28, le Parti communiste ouzbek se dissocie du Parti communiste soviétique. Dans la foulée, le président Islam Karimov prépare le pays à l’indépendance en demandant à obtenir le contrôle des forces armées et des services secrets sur son territoire.Le 31, le Parlement proclame officiellement l’indépendance de la république. […] Lire la suite

1989

3-17 juin 1989
U.R.S.S. Nouveaux affrontements ethniques en Asie centrale.

Le 3, une bagarre sur un marché de la ville de Fergana (Ouzbékistan) dégénère rapidement et se transforme en pogrom : des bandes d'Ouzbeks donnent la chasse aux Meskhs, géorgiens musulmans (chiites) déportés par Staline après la Seconde Guerre mondiale. Au nombre de quatre-vingt mille environ, se distinguant des Ouzbeks d'origine turque et musulmans sunnites, ils cristallisent une rancœur attisée  […] Lire la suite

— Universalis