NAMIBIE, chronologie contemporaine

 

2019

27 novembre 2019
Namibie. Élections générales.

Le président sortant Hage Geingob, candidatde l’Organisation du peuple du Sud-Ouest africain (SWAPO, gauche), est réélu dès le premier tour, avec 56,3 p. 100 des suffrages – il en avait recueilli 86,7 p. 100 en novembre 2014. Son principal adversaire, le candidat indépendant Panduleni Itula, obtient 29,4 p. 100 des voix. Le taux de participation est de 60,8 p. 100. Aux élections législatives qui s […] Lire la suite

2017

5 janvier 2017
Namibie – Allemagne. Demande de réparation de la part des Hereros et des Namas.

Des associations de défense des populations herero et nama déposent un recours contre l’Allemagne devant un tribunal de New York pour obtenir réparation du génocide dont ces ethnies ont été victimes durant la période coloniale, de 1904 à 1907. Le génocide a été reconnu par Berlin qui refuse toutefois de verser des dédommagements. […] Lire la suite

2014

28 novembre 2014
Namibie. Victoire de la S.W.A.P.O. aux élections générales.

Le 28, la S.W.A.P.O., au pouvoir, remporte les élections générales. Elle obtient 80 p. 100 des suffrages et 77 sièges sur 96 au Parlement. Le taux de participation est de 72 p. 100. Son candidat, Hage Geingob, est élu président, avec 86,7 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 71,8 p. 100. Le président sortant Hifikepunye Pohamba ne pouvait pas se représenter au terme de deux mandat […] Lire la suite

2009

27 novembre-4 décembre 2009
Namibie. Large victoire du président Hifikepunye Pohamba et de son parti aux élections générales.

Les 27 et 28 se tiennent simultanément les élections législatives et le scrutin présidentiel auquel se présente le président sortant Hifikepunye Pohamba, au pouvoir depuis 2005.Le 4 décembre, la Commission électorale nationale annonce les résultats définitifs: Hifikepunye Pohamba remporte haut la main l'élection présidentielle, avec 76,4 p. 100 des voix, face à son principal adversaire Hidipo Hamu […] Lire la suite

1999

1er décembre 1999
Namibie. Victoire du président Sam Nujoma aux élections générales.

Sam Nujoma est réélu à la tête du pays avec 76,8 p. 100 des suffrages. Son plus proche adversaire, Ben Ulenga, candidat du Congrès des démocrates (social-démocrate), obtient 10,5 p. 100 des voix. Le même jour, l'Organisation des peuples du Sud-Ouest africain (S.W.A.P.O.), le parti du président, remporte les élections législatives avec 76,1 p. 100 des suffrages et 55 sièges sur 72. […] Lire la suite

1998

25-30 juin 1998
France – Afrique. Tournée du président Jacques Chirac en Afrique australe.

Le 25, le président français entame par la Namibie sa tournée en Afrique australe. L'aide publique au développement et l'intégration régionale sont les principaux thèmes abordés lors de cette étape.Du 26 au 28, le président Chirac séjourne en Afrique du Sud. Il évoque l'ouverture de la politique africaine de la France vers l'Afrique australe, le nécessaire développement des relations économiques b […] Lire la suite

1994

7-8 décembre 1994
Namibie. Victoire du président Sam Nujoma et de la S.W.A.P.O. aux élections générales.

Les 7 et 8, les premières élections générales libres depuis l'indépendance, en mars 1990, sont marquées par la victoire du président sortant Sam Nujoma, réélu avec 76,3 p. 100 des suffrages exprimés, et de son parti, l'Organisation du peuple du Sud-Ouest africain (S.W.A.P.O., sociale-démocrate, ex-marxiste), qui obtient 53 des 72 sièges du Parlement. Mishake Muyongo, chef de l'Alliance démocratiqu […] Lire la suite

1990

21 mars 1990
Namibie. Accession à l'indépendance.

La Namibie accède à l'indépendance. Cette ancienne colonie allemande, occupée par l'Afrique du Sud depuis 1915, était entrée en lutte armée contre Pretoria en 1966. Les accords de New York de décembre 1988 ont mis fin à cette guérilla et des élections ont été organisées en novembre 1989. Sam Nujoma, chef du principal mouvement de la S.W.A.P.O. (Organisation des peuples du Sud-Ouest africain), qui  […] Lire la suite

9-16 février 1990
Namibie. Adoption d'une Constitution démocratique.

Le 9, l'Assemblée constituante élue en novembre 1989 adopte une Constitution qui représente un modèle pour toute l'Afrique : en effet, elle interdit la peine de mort, instaure le multipartisme, garantit les droits fondamentaux du citoyen grâce à l'indépendance du pouvoir judiciaire ; elle prévoit également que le chef de l'État, élu pour cinq ans, ne peut exercer que deux mandats.Le 16, Sam Nujoma […] Lire la suite

1989

7-22 novembre 1989
Namibie. Élection d'une Assemblée constituante.

Du 7 au 11 ont lieu les premières véritables élections organisées en Namibie pour désigner les soixante-douze membres de l'Assemblée constituante. Au terme des cinq jours de scrutin, Martti Ahtisaari, représentant spécial des Nations unies en Namibie, déclare que les élections ont été « libres et honnêtes ». Environ 97 p. 100 des quelque sept cent mille électeurs inscrits se sont rendus aux urnes. […] Lire la suite

1er-9 avril 1989
Namibie. Le processus de décolonisation interrompu par des combats.

Le 1er, alors que, conformément aux accords de New York du 22 décembre 1988, le cessez-le-feu doit entrer en vigueur, marquant ainsi le début du processus qui doit conduire la Namibie à l'indépendance, des maquisards de la S.W.A.P.O. tentent de s'infiltrer dans le nord du pays depuis l'Angola. Ils se heurtent aux forces namibiennes, auxquelles se joignent, en accord avec l'O […] Lire la suite

8-27 janvier 1989
Afrique du Sud – Angola – Namibie. Début d'application des accords de paix.

Le 8, le Congrès national africain (A.N.C.), principale organisation anti-apartheid d'Afrique du Sud, annonce qu'il retire ses bases militaires d'Angola afin de ne pas fournir à Pretoria un prétexte qui lui permettrait d'entraver le processus de paix en Namibie défini par les accords signés à New York le 22 décembre 1988.Le 10 est décrété jour férié en Angola pour fêter le départ du premier contin […] Lire la suite

1988

13-22 décembre 1988
Angola – Namibie. Signature à New York des traités sur l'Angola et la Namibie

Le 13, les représentants angolais, cubains et sud-africains qui négociaient depuis plusieurs mois sous l'égide des États-Unis parviennent à Brazzaville (Congo) à un dernier accord concernant le processus de retrait des troupes cubaines d'Angola.Le 22, les ministres des Affaires étrangères d'Angola, de Cuba et d'Afrique du Sud signent au siège des Nations unies à New York deux traités : le premier, […] Lire la suite

2-27 août 1988
Angola – Namibie. Conclusion d'un accord de cessez-le-feu pour l'Angola et la Namibie

Du 2 au 5 se tient à Genève la cinquième phase en trois mois de négociations entre des représentants de l'Angola, de l'Afrique du Sud, de Cuba et des États-Unis. Un accord de cessez-le-feu est rendu public le 8 : il prévoit que les troupes sud-africaines quittent l'Angola avant le 1er septembre, date à laquelle Cuba est censé présenter un calendrier pour le retrait de ses tr […] Lire la suite

11-20 juillet 1988
Angola – Namibie. Principe pour un règlement pacifique en Angola et en Namibie

Du 11 au 13 se tient à New York une réunion entre des représentants de l'Afrique du Sud, de l'Angola, de Cuba et des États-Unis, ces derniers servant de médiateurs. C'est la quatrième rencontre de ce type, après celles de Londres, de Brazzaville et du Caire. Un accord sur « un ensemble de principes » est obtenu.Le 20, les gouvernements sud-africain, angolais et cubain donnent leur aval à cet accor […] Lire la suite

1985

17-19 juin 1985
Namibie. Entrée en fonction des institutions intérimaires en Namibie

Le 17, les autorités sud-africaines, comme elles l'avaient décidé le 18 avril, mettent en place en Namibie un « gouvernement intérimaire » d'unité nationale et une Assemblée législative chargée de gérer le pays en attendant de trouver une solution au problème namibien. Le nouveau gouvernement est composé de huit ministres issus de la Conférence multipartite (M.P.C.) créée en 1983 et considérée par […] Lire la suite

18 avril 1985
Afrique du Sud – Namibie. Annonce par Pretoria de la mise en place d'institutions intérimaires en Namibie

Pieter Botha, chef de l'État sud-africain, annonce la mise en place d'un gouvernement et d'une Assemblée législative intérimaires en Namibie. Des négociations doivent s'ouvrir entre Pretoria et les représentants des partis namibiens regroupés au sein de la Conférence multipartite (M.P.C.). La S.W.A.P.O., reconnue par l'O.N.U. comme seul représentant authentique du peuple namibien, refuse de négoci […] Lire la suite

1984

16 février 1984
Afrique du Sud – Namibie. Détente entre l'Afrique du Sud et l'Angola

L'Afrique du Sud et l'Angola signent, à Lusaka (Zambie), un accord sur le désengagement militaire de l'Afrique du Sud du territoire angolais. Une commission conjointe est formée, chargée de surveiller le processus de retrait. Les États-Unis sont également représentés dans cette commission. L'Angola s'engage de son côté à contrôler les activités de la S.W.A.P.O. dont les bases se trouvent sur son t […] Lire la suite

11-31 janvier 1984
Afrique du Sud – Namibie. Vers un dialogue entre la S.W.A.P.O. et Pretoria

Le 11, les maquisards de la S.W.A.P.O. (Organisation du peuple du Sud-Ouest africain) acceptent la proposition de l'Afrique du Sud d'engager des négociations. Toutefois la S.W.A.P.O. souhaite limiter ces conversations à la question d'un éventuel cessez-le-feu en Namibie sans évoquer en particulier la présence de troupes cubaines dans la région.Le 31, l'Afrique du Sud annonce un « désengagement » d […] Lire la suite

1983

6-23 décembre 1983
Afrique du Sud – Namibie. Incursion sud-africaine dans le Sud angolais et impasse dans les négociations sur l'indépendance de la Namibie

Le 7, Claude Cheysson, ministre français des Relations extérieures, annonce que la France ne participera plus aux réunions du « groupe de contact », comprenant les États-Unis, le Canada, la Grande-Bretagne, l'Allemagne fédérale et la France, qui est chargé depuis 1978 de préparer l'indépendance de la Namibie. La négociation est en effet bloquée, les États-Unis et l'Afrique du Sud exigeant le retra […] Lire la suite

10-18 janvier 1983
Afrique du Sud – Namibie. Reprise en main de la Namibie par Pretoria

Le 10, Dirk Mudge, président du « Conseil des ministres » namibien, donne sa démission pour protester contre l'attitude humiliante de l'Afrique du Sud. Cet ancien fermier blanc, installé par Pretoria en 1978 pour réduire l'audience des nationalistes de la S.W.A.P.O., était souvent considéré comme une « marionnette » du gouvernement sud-africain.Le 18, l'Assemblée nationale namibienne, formée en 19 […] Lire la suite

1981

4-24 septembre 1981
Afrique du Sud – Namibie. Condamnation de l'Afrique du Sud à l'O.N.U. et relance de la négociation sur l'indépendance de la Namibie

Le 4, commence à New York une session extraordinaire de l'Assemblée générale des Nations unies sur la Namibie. Dès l'ouverture, la délégation sud-africaine est exclue des débats.Le 15, la session spéciale se termine sur l'adoption, à l'unanimité moins 25 abstentions, d'une résolution très sévère contre l'Afrique du Sud : elle exige la mise en application « avant la fin du mois de décembre 1981 »,  […] Lire la suite

20-27 mai 1981
Afrique du Sud – Namibie. Conférence internationale sur l'Afrique du Sud et la Namibie

Le 20, à la demande de l'O.U.A. et de l'O.N.U., les délégués de cent vingt-trois pays sont réunis dans les locaux de l'U.N.E.S.C.O. à Paris pour débattre des sanctions à prendre contre l'Afrique du Sud et de l'avenir de la Namibie. La veille, le président de la S.W.A.P.O., Sam Nujoma, avait exposé son point de vue sur la négociation devant conduire à l'indépendance de son pays.À la séance inaugura […] Lire la suite

9-30 avril 1981
Namibie. Initiatives diplomatiques américaines pour l'avenir de la Namibie

À partir du 9, le secrétaire d'État adjoint américain chargé des affaires africaines, Chester Crocker, effectue un voyage diplomatique en Afrique australe. Il passe en particulier le 14 à Pretoria et le 16 à Gaborone au Botswana. Il esquisse un projet de règlement pour le Sud-Ouest africain demeuré sous la domination de l'Afrique du Sud : garanties constitutionnelles de tous les droits (avec insti […] Lire la suite

2-3 mars 1981
Afrique du Sud – Namibie. Impasse à l'O.N.U. sur la Namibie

Le 2, à l'Assemblée de l'O.N.U., l'Afrique du Sud est à nouveau exclue du débat sur la Namibie, ancien Sud-Ouest africain.Mais les autorités de Pretoria font savoir, le 3, que les Nations unies se sont « disqualifiées en tant qu'arbitre dans l'affaire namibienne ». Le sentiment que les États-Unis élaborent une nouvelle diplomatie africaine, différente de celle de Jimmy Carter, n'est pas pour rien  […] Lire la suite

7-28 janvier 1981
Namibie – Afrique du Sud. Conférence sur l'avenir de la Namibie

Le 7, s'ouvre à Genève, sous l'égide des Nations unies, une conférence sur l'avenir de la Namibie qui a longtemps été considérée comme la cinquième province de l'Afrique du Sud. Les Nations unies proposent un cessez-le-feu pour le 30 mars 1981 et l'envoi d'un corps international de civils et de militaires pour assurer la transition vers l'indépendance. Sam Nujoma, le chef de la S.W.A.P.O. (Organis […] Lire la suite

— Universalis