GAMBIE, chronologie contemporaine

 

2017

6 avril 2017
Gambie. Victoire de l’opposition aux élections législatives.

Le Parti démocratique unifié (UDP), auquel appartenait le président Adama Barrow avant son élection en décembre 2016, remporte les premières élections législatives organisées depuis la fin du régime autocratique de Yahya Jammeh. L’UDP obtient la majorité absolue avec 37,5 p. 100 des suffrages et 31 sièges sur 53. Le Congrès démocratique de Gambie de Mammah Kandeh, fondé en 2016, obtient 17,4 p. 10 […] Lire la suite

17-26 janvier 2017
Gambie. Départ en exil de l’ex-président Yahya Jammeh.

Le 17, le président sortant Yahya Jammeh, battu lors de l’élection présidentielle de décembre 2016 dont il refuse de reconnaître les résultats, instaure l’état d’urgence, alors que plusieurs de ses ministres ont démissionné et que les tensions grandissent dans le pays.Le 19, le président élu Adama Barrow prête serment à l’ambassade de Gambie au Sénégal où il s’est réfugié. Peu après, l’armée sénég […] Lire la suite

2016

1er-9 décembre 2016
Gambie. Élection à la présidence de l’opposant Adama Barrow.

Le 1er, Adama Barrow, membre du Parti démocratique unifié (UDP, conservateur), novice en politique et candidat de la coalition d’opposition, remporte l’élection présidentielle avec 43,3 p. 100 des suffrages. Au pouvoir depuis son coup d’État de juillet 1994, Yahya Jammeh, candidat de l’Alliance pour la réorientation et la construction patriotiques (APRC), obtient 39,6 p. 100 […] Lire la suite

2012

29 mars 2012
Gambie. Victoire du parti au pouvoir aux élections législatives.

Le 29, l'Alliance patriotique pour la réorientation et la construction du président Yahya Jammeh remporte les élections législatives, avec 51,8 p. 100 des suffrages et 43 sièges sur 48 – 5 autres élus sont nommés par le chef de l'État. Le Parti de la réconciliation nationale obtient 9,4 p. 100 des voix et a 1 député. Les candidats indépendants remportent 38,8 p. 100 des suffrages et ont 4 députés. […] Lire la suite

1994

23-26 juillet 1994
Gambie. Renversement du président Dawda Jawara.

Le 23, un groupe de jeunes officiers annonce le renversement du président Dawda Jawara et l'instauration d'un Conseil provisoire des forces armées dirigé par le lieutenant Yahya Jammeh. La veille, des militaires de la Force africaine de maintien de la paix rentrés du Liberia, qui réclamaient l'augmentation de leurs salaires, s'étaient mutinés. Le Conseil provisoire, qui affirme avoir été guidé par […] Lire la suite

1992

29 avril 1992
Gambie. Victoire du président et de son parti aux élections.

Sir Daouda Kairaba Jawara est réélu à la tête de l'État avec 58,4 p. 100 des suffrages. Son principal adversaire, Sheriff Moustapha Dibba, leader du Parti de la convention nationale (P.N.C.), en recueille 22 p. 100. Le taux de participation à cette élection présidentielle est de 55,8 p. 100. Les élections législatives organisées le même jour sont marquées par la victoire du parti au pouvoir, le Pe […] Lire la suite

19-26 février 1992
Vatican – Afrique. Voyage du pape Jean-Paul II au Sénégal, en Gambie et en Guinée.

Le 19, à Dakar, Jean-Paul II entame son huitième voyage en Afrique, où il visite trois pays dans lesquels les catholiques sont très fortement minoritaires par rapport aux musulmans. Au cours des quatre jours de sa visite – la première – au Sénégal, il se rend notamment sur l'île de Gorée, ancien lieu d'embarquement des esclaves, « avec un sentiment de pénitence » pour « l'holocauste méconnu » de l […] Lire la suite

1989

19-21 août 1989
Sénégal – Gambie – Mauritanie. Désaccords du Sénégal avec ses voisins.

Le 19, le Sénégal, qui s'oppose à deux de ses voisins pour des problèmes frontaliers, la Mauritanie au nord et la Guinée-Bissau au sud, et qui a donc besoin de tous ses effectifs militaires, décide de retirer ses troupes – environ trois cents hommes – de Gambie, pays avec lequel il est lié sur le plan militaire, économique et politique, depuis l'entrée en vigueur en février 1982 de la confédératio […] Lire la suite

1982

4-5 mai 1982
Gambie. Réélection du président Sir Dawda Jawara

Le 4 et le 5 ont lieu des élections générales en Gambie : avec 72,4 p. 100 des voix, le People's Progressive Party (P.P.P.) obtient 27 sièges sur les 35 soumis à réélection dans un Parlement qui compte quarante-neuf députés. Sir Dawda Jawara est reconduit pour cinq ans dans ses fonctions de chef de l'État. En juillet 1981, il avait dû faire face, avec l'appui de l'armée sénégalaise, à un coup d'Ét […] Lire la suite

1er février 1982
Sénégal – Gambie. Naissance officielle de la confédération de Sénégambie

Le 1er, le pacte constitutif de la confédération de Sénégambie entre en vigueur. C'est l'aboutissement d'un processus de rapprochement déjà ancien entre Dakar et Banjul, accéléré par le coup d'État du 30 juillet 1981 en Gambie, qui échoua grâce à l'intervention de l'armée sénégalaise. Le traité, signé le 17 décembre 1981 entre le Sénégal et la Gambie, prévoit en particulier  […] Lire la suite

1981

19 décembre 1981
Sénégal – Gambie. Signature du traité entre le Sénégal et la Gambie

Le traité créant la confédération de Sénégambie est signé à Dakar par les présidents Abdou Diouf, du Sénégal, et Dawda Jawara, de Gambie. Ce traité entrera en vigueur le 1er janvier 1982.La confédération est fondée sur une intégration des forces armées des deux États, une union monétaire et économique et une coordination de la politique extérieure. […] Lire la suite

14 novembre 1981
Sénégal – Gambie. Création de la Sénégambie

À Kaour en Gambie, le président du Sénégal, Abdou Diouf, et le président de la Gambie, sir Daouda Jawara, signent un accord sur la création d'une confédération, la Sénégambie, qui aura Abdou Diouf comme président. et sir Daouda comme vice-président.Deux interventions militaires sénégalaises, en novembre 1980 et en août 1981, effectuées à la demande de la Gambie dont la stabilité était menacée, ava […] Lire la suite

1er-29 août 1981
Gambie. Suites du coup d'État manqué

Le 1er, à la demande du président Jawara les troupes sénégalaises investissent Banjul après le coup d'État du 30 juillet. Les putschistes dirigés par Kukli Samba Sanyang refusent de déposer les armes et menacent d'exécuter vingt-neuf otages, dont la première épouse du président.Le 2, Jawara rentre dans sa capitale saccagée par les combats et les pillages, où la situation dem […] Lire la suite

29-31 juillet 1981
Gambie. Coup d'État manqué

Dans la nuit du 29 au 30 juillet, le président gambien Saouda K. Jawara, qui est à la tête du pays depuis l'indépendance en 1965 et qui se trouvait à Londres pour assister au mariage du prince de Galles, est renversé par un coup d'État militaire dirigé par Kukli Samba Sanyang, membre de l'opposition. Un Conseil suprême de la révolution est constitué.Le 31, sir Jawara arrive à Dakar et demande l'ai […] Lire la suite

— Universalis