ESTONIE, chronologie contemporaine

 

2019

29 avril 2019
Estonie. Participation de l’extrême droite au gouvernement.

Le gouvernement de coalition issu des élections législatives de mars prête serment devant le Parlement. À la suite de l’échec de Kaja Kallas (Parti de la réforme) à former un gouvernement, le Premier ministre sortant Jüri Ratas (Parti du centre) a constitué une coalition avec le Parti populaire conservateur (EKRE, extrême droite) et la formation Pro Patria (ou Isamaa, centre droit). Chacun des tro […] Lire la suite

3 mars 2019
Estonie. Élections législatives.

Les résultats des élections législatives sont marqués par la percée du Parti populaire conservateur (extrême droite, eurosceptique) de Mart Helme, qui obtient 17,8 p. 100 des voix et 19 sièges sur 101. Le Parti de la réforme (centre droit) de Kaja Kallas accroît sa domination au Parlement avec 28,9 p. 100 des suffrages et 34 élus. Les trois formations de la coalition gouvernementale sont en recul  […] Lire la suite

2017

1er juillet 2017
Union européenne – Estonie. Présidence du Conseil européen assurée par l’Estonie.

L’Estonie assure pour six mois la présidence tournante du Conseil de l’Union européenne. […] Lire la suite

2016

9-21 novembre 2016
Estonie. Changement de coalition au pouvoir.

Le 9, le Parlement désavoue le Premier ministre Taavi Rõivas, chef du Parti de la réforme, à la suite du retrait du Parti social-démocrate (SDE) et de l’Union Pro Patria et Res Publica (IRL, centre droit) de la coalition tripartite au pouvoir depuis mars 2015. Taavi Rõivas était critiqué pour sa gestion de l’économie et de l’administration.Le 21, le Parlement investit le gouvernement de Jüri Ratas […] Lire la suite

3 octobre 2016
Estonie. Élection de Kersti Kaljulaid à la présidence.

Le Parlement élit Kersti Kaljulaid, candidate indépendante et ancien membre de la Cour des comptes européenne, à la présidence de la République, par 81 voix sur 101. Elle est la première femme élue à ce poste dans le pays. Le 10, elle succédera à Toomas Hendrik Ilves qui ne pouvait se représenter. […] Lire la suite

2015

1er mars 2015
Estonie. Victoire du parti au pouvoir aux élections législatives.

Le 1er, le Parti de la réforme du Premier ministre libéral Taavi Rõivas remporte les élections législatives, dominées par les questions sociales et les relations avec la Russie voisine. La coalition qu’il formait avec le Parti social-démocrate n’est toutefois plus majoritaire. Tous deux en légère baisse, le Parti de la réforme obtient 27,7 p. 100 des suffrages et 30 sièges s […] Lire la suite

2014

4-26 mars 2014
Estonie. Nomination de Taavi Rõivas au poste de Premier ministre.

Le 4, Andrus Ansip, membre du Parti de la réforme (E.R.E., libéral), Premier ministre depuis avril 2005, présente sa démission. Le 14, le président Toomas Hendrik Ilves charge Taavi Rõivas, ministre des Affaires sociales sortant (E.R.E.), de former le gouvernement. Le 20, Taavi Rõivas conclut un accord de gouvernement avec le Parti social-démocrate. L'Union Pro Patria et Res Publica (centre droit) […] Lire la suite

2011

29 août 2011
Estonie. Réélection du président Toomas Hendrik Ilves.

Le président sortant Toomas Hendrik Ilves est réélu pour un second mandat de cinq ans par le Parlement dès le premier tour de scrutin, avec 73 voix contre 25 à son adversaire Indrek Tarand, député européen indépendant mais siégeant avec les Verts. La fonction présidentielle est essentiellement honorifique.  […] Lire la suite

1er janvier 2011
Estonie – Union européenne. Élargissement de la zone euro.

Membre de l'Union européenne depuis 2004, l'Estonie, pays pauvre malgré une économie dynamique, est le dix-septième État à faire son entrée dans la zone euro et le premier État issu de l'ex-U.R.S.S. à adopter la monnaie unique. Le Parlement européen avait salué en 2010 les « efforts soutenus du gouvernement et du peuple estoniens » pour satisfaire aux critères d'adhésion à la zone euro.  […] Lire la suite

2008

11-18 juin 2008
Irlande – Union européenne. Non-ratification par l'Irlande du traité de Lisbonne.

Le 11, le Parlement grec autorise par 250 voix contre 42 la ratification du traité de Lisbonne. Le Parlement estonien fait de même par 91 voix contre 1 ainsi que le Parlement finlandais, par 151 voix contre 27.Le 12, les électeurs irlandais rejettent à 53,4 p. 100 la modification de leur Constitution préalable à la ratification du traité de Lisbonne. Le taux de participation est de 53,1 p. 100. L' […] Lire la suite

2007

27 avril 2007
Estonie. Polémique au sujet du déplacement d'une statue soviétique.

À Tallinn, de violents affrontements, les plus graves depuis l'accession du pays à l'indépendance en août 1991, opposent la police à des membres de la communauté russophone, à la suite du déplacement vers la périphérie de la capitale du Soldat de bronze, un monument à la gloire de l'Armée rouge érigé dans le centre-ville; les restes de treize soldats soviétiques doivent également être transférés v […] Lire la suite

4 mars 2007
Estonie. Victoire du Premier ministre aux élections législatives.

Le Parti de la réforme (libéral) du Premier ministre sortant Andrus Ansip remporte les élections législatives avec 27,8 p. 100 des suffrages et 31 sièges (+ 12) sur 101 au Parlement, le Riigikogu, contre 26,1 p. 100 des voix et 29 élus (+ 1) pour le Parti du centre (centre gauche) d'Edgar Savisaar, ministre dans la coalition sortante, et premier chef de gouvernement de l'Estonie indépendante en ao […] Lire la suite

2004

1er mai 2004
Union européenne. Naissance de l'Europe des Vingt-Cinq.

Les chefs d'État et de gouvernement des pays de l'Union européenne participent, à Dublin, à la cérémonie marquant l'entrée officielle de dix nouveaux membres dans l'Union: Chypre, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République tchèque, la Slovaquie et la Slovénie. Intervenant au terme d'un processus long de quinze ans, ce cinquième élargissement, sans précédent p […] Lire la suite

2003

14-21 septembre 2003
Estonie – Lettonie – Union européenne. Approbation de l'adhésion à l'Union européenne.

Le 14, consultés par référendum, les Estoniens se prononcent, par 66,8 p. 100 des suffrages, en faveur de l'adhésion de leur pays à l'Union européenne. Le Parti du centre, l'une des principales formations du pays, avait appelé à voter non.Le 21, les Lettons approuvent à leur tour par référendum l'adhésion de leur pays à l'Union européenne, par 67 p. 100 des voix. Cette dernière consultation clôt l […] Lire la suite

16 avril 2003
Union européenne. Signature du traité d'adhésion des dix nouveaux membres.

Les chefs d'État et de gouvernement des Quinze, réunis à Athènes, signent le traité d'adhésion à l'Union européenne de l'Estonie, de la Lettonie, de la Lituanie, de la Hongrie, de la Pologne, de la République tchèque, de la Slovaquie, de la Slovénie, de Chypre et de Malte. Décidées au sommet de Copenhague en décembre 2002, ces adhésions seront effectives le 1er mai 2004. Les […] Lire la suite

2002

21-22 novembre 2002
O.T.A.N. Admission de sept nouveaux membres dans l'O.T.A.N.

Les 21 et 22, le sommet des chefs d'État et de gouvernement des pays membres de l'O.T.A.N., réuni à Prague, accueille au sein de l'organisation sept nouveaux pays: l'Estonie, la Lettonie, la Lituanie, la Slovaquie, la Slovénie, la Roumanie et la Bulgarie. L'O.T.A.N. compte désormais vingt-six membres. Également candidates, l'Albanie et la Macédoine n'ont pas été retenues. Le président George W. Bu […] Lire la suite

2001

26-28 juillet 2001
France – pays Baltes. Visite du président Jacques Chirac dans les pays Baltes.

Du 26 au 28, Jacques Chirac se rend en visite, successivement, à Vilnius, en Lituanie, à Riga, en Lettonie, et à Tallinn, en Estonie. Il apporte aux dirigeants baltes le soutien de la France au sujet de leurs projets d'adhésion à l'Union européenne et à l'O.T.A.N. Ce dernier point est vivement critiqué par le voisin russe des trois Républiques; le président Chirac précise que l'adhésion à l'Allian […] Lire la suite

1999

7 mars 1999
Estonie. Victoire du centre droit aux élections législatives.

Le Parti du centre (centre gauche) d'Edgar Savisaar, opposé au rythme des réformes libérales, arrive en tête lors des élections législatives, avec 23,4 p. 100 des suffrages (+ 9,8 p. 100 par rapport au précédent scrutin de mars 1995) et 28 sièges (+ 12) sur 101. Mais les trois partis favorables à la politique libérale, le parti Pro Patria de Mart Laar, le Parti de la réforme de Siim Kallas et les  […] Lire la suite

1995

5 mars-5 avril 1995
Estonie. Victoire de la coalition « sociale-libérale » aux élections législatives.

Le 5, l'alliance de centre droit formée notamment du Parti de la coalition de Tiit Vähi et de l'Union du peuple rural d'Arnold Rüütel remporte les élections législatives avec 32,2 p. 100 des suffrages et 41 sièges sur 101. Ce scrutin anticipé avait été organisé à la suite de la crise gouvernementale de l'été de 1994 qui s'était conclue, en septembre, par la démission du Premier ministre Mart Laar. […] Lire la suite

1994

26-30 juillet 1994
Russie – Estonie. Accord sur le retrait des soldats russes.

Le 26, les présidents russe et estonien, Boris Eltsine et Lennart Meri, concluent un accord, à Moscou, sur le retrait des quelque 2 500 soldats russes encore stationnés dans le dernier des États Baltes à n'avoir pas encore trouvé de compromis à ce sujet. Ce retrait, prévu avant le 31 août, est lié à des garanties concernant les droits des militaires russes retraités.Le 30, les deux pays signent un […] Lire la suite

1993

4-10 septembre 1993
Vatican – pays Baltes. Visite du pape Jean-Paul II dans les pays Baltes.

Le 4, le pape Jean-Paul II entame par la Lituanie sa première visite dans les pays Baltes et sur le territoire de l'ex-U.R.S.S. S'adressant, au cours de son séjour de quatre jours, à une population catholique à 80 p. 100, il exprime son souhait d'une « nouvelle évangélisation » des anciens pays communistes confrontés au danger de l'indifférence religieuse conjugué à celui, inverse, des sectes. En  […] Lire la suite

16-17 juillet 1993
Estonie. Référendums « illégaux » sur l'autonomie de deux villes russophones.

Les 16 et 17, les autorités ex-communistes de Narva et de Sillamae, villes à majorité russophone du nord-est du pays, organisent des référendums portant sur l'« autonomie nationale territoriale dans le cadre de la République estonienne », que Tallinn déclare illégaux. Elles entendent ainsi protester contre l'adoption par le Parlement estonien, le 21 juin, d'une loi sur le statut des étrangers, que […] Lire la suite

1992

20 septembre-5 octobre 1992
Estonie. Premières élections générales depuis l'indépendance.

Le 20 se déroulent les premières élections générales depuis l'indépendance de l'ex-république soviétique, en mars 1990. Consultés le 28 juin à l'occasion de la ratification de la nouvelle Constitution, qui instaure un régime parlementaire, les Estoniens avaient refusé l'octroi du droit de vote aux quelque cinq mille sept cents Russes – les russophones représentent 40 p. 100 de la population – dont […] Lire la suite

13-15 mai 1992
France – pays Baltes. Visite du président François Mitterrand dans les pays Baltes.

Du 13 au 15, François Mitterrand se rend successivement en Lituanie, en Estonie et en Lettonie. Il est le premier chef d'État occidental à effectuer une visite dans les pays Baltes depuis que les trois anciennes républiques soviétiques ont recouvré leur souveraineté. Le président français entend les « aider à s'insérer dans la communauté internationale et les circuits économiques mondiaux ». Ses i […] Lire la suite

1991

2-17 septembre 1991
U.R.S.S. – pays Baltes – États-Unis. Reconnaissance internationale des indépendances baltes.

Le 2, George Bush annonce la reconnaissance par les États-Unis de l'indépendance des trois États baltes, comme l'ont fait une quarantaine de pays, dont la France, depuis la fin du mois d'août. Mais le président américain, soucieux du maintien d'un pouvoir central fort à Moscou, distingue leur cas de celui des autres républiques de l'Union qui ont aussi proclamé leur indépendance et que les États-U […] Lire la suite

20-30 août 1991
U.R.S.S. Indépendance des républiques baltes.

Le 20, au lendemain de l'annonce du remplacement de Mikhaïl Gorbatchev par Guennadi Ianaev, le Parlement estonien proclame l'indépendance de la république, les communistes ne prenant pas part au vote. Des élections législatives, fondées sur une nouvelle Constitution, sont prévues pour 1992. Cette décision intervient alors que des mouvements de troupes soviétiques semblent indiquer que les trois pa […] Lire la suite

1er-31 mars 1991
U.R.S.S. Référendums, grèves et manifestations.

Le 1er, les mineurs du bassin du Donbass, en Ukraine, entament une grève illimitée pour réclamer des hausses de salaires atteignant parfois 150 p. 100. Le mouvement s'étend les jours suivants et gagne le Kouzbass, en Sibérie, tandis que les revendications s'élargissent jusqu'à réclamer le départ de Mikhaïl Gorbatchev.Le 3, les électeurs de deux des trois républiques baltes,  […] Lire la suite

1990

4-24 mai 1990
U.R.S.S. Moscou face à l'indépendantisme balte.

Le 4, le Parlement letton, suivant l'exemple de ses deux frères baltes, vote à son tour une proclamation d'indépendance, l'assortissant toutefois prudemment d'une « période de transition » indéterminée. Il propose à Moscou d'engager immédiatement des négociations à ce sujet.Le 12, les présidents des trois républiques baltes reconstituent le « Conseil de la Baltique » qui avait existé entre les deu […] Lire la suite

1989

23-31 août 1989
U.R.S.S. Manifestations nationalistes dans les Républiques baltes et en Moldavie.

Le 23, plus d'un million et demi de personnes forment à travers les trois Républiques baltes, Estonie, Lettonie et Lituanie, une chaîne humaine à l'occasion du cinquantième anniversaire de la signature du pacte germano-soviétique qui permit à Staline d'envahir, en septembre 1939, les trois pays alors indépendants, après l'invasion de la Pologne par Hitler. De nombreux manifestants portent des drap […] Lire la suite

1er-27 juillet 1989
U.R.S.S. Affrontements ethniques et grèves des mineurs.

Le 1er, au cours d'une allocution télévisée, Mikhaïl Gorbatchev exhorte les Soviétiques à mettre fin aux troubles ethniques qui peuvent mettre en péril sa politique de perestroïka et même menacer l'« intégrité de l'État ».Le 9, alors que, deux jours auparavant, un incident survenu dans la capitale du Haut-Karabakh révélait que la tension persiste toujours entre les communaut […] Lire la suite

— Universalis