COSTA RICA, chronologie contemporaine

 

2018

1er avril 2018
Costa Rica. Élection de Carlos Alvarado Quesada à la présidence.

Carlos Alvarado Quesada, candidat du parti Action citoyenne (centre gauche) au pouvoir, remporte le second tour de l’élection présidentielle avec 60,6 p. 100 des suffrages. Il devance Fabricio Alvarado Muñoz, candidat du parti Restauration nationale (conservateur). Le taux de participation est de 66,5 p. 100. La députée Epsy Campbell Barr est la première Afro-Américaine à être élue vice-présidente […] Lire la suite

4 février 2018
Costa Rica. Élections générales.

Le pasteur évangéliste Fabricio Alvarado Muñoz, candidat du parti Restauration nationale (conservateur), arrive en tête au premier tour de l’élection présidentielle avec 25 p. 100 des suffrages. Il doit être opposé au second tour à l’ancien ministre Carlos Alvarado Quesada, candidat du parti Action citoyenne (centre gauche), au pouvoir, qui recueille 21,6 p. 100 des voix. L’ancien président du Par […] Lire la suite

2014

6 avril 2014
Costa Rica. Élection de Luis Guillermo Solís à la présidence.

Le candidat du Parti d'action citoyenne (centre gauche) Luis Guillermo Solís remporte le second tour de l'élection présidentielle avec 77,9 p. 100 des suffrages. Son adversaire Johnny Araya Monge, candidat du Parti de la libération nationale (social-démocrate), avait choisi de se retirer de la compétition. Toutefois, le second tour de scrutin s'est tenu, en application de la Constitution. Le taux  […] Lire la suite

2 février 2014
Costa Rica. Élections générales.

Le candidat du Parti d'action citoyenne (P.A.C., centre gauche) Luis Guillermo Solís remporte le premier tour de l'élection présidentielle avec 30,6 p. 100 des suffrages. Il devance Johnny Araya Monge, candidat du Parti de la libération nationale (P.L.N., social-démocrate), qui obtient 29,7 p. 100 des voix. José María Villalta Florez-Estrada, du Front large (Frente Amplio, F.A., gauche), obtient 1 […] Lire la suite

2010

7 février 2010
Costa Rica. Élection à la présidence de la sociale-démocrate Laura Chinchilla.

Laura Chinchilla, candidate du Parti de libération nationale (P.L.N., social-démocrate) au pouvoir, remporte l'élection présidentielle avec 46,8 p. 100 des suffrages. Elle devance le candidat du Parti d'action citoyenne (P.A.C., centre gauche) Otton Solis – 25,2 p. 100 des voix – et celui du Mouvement libertaire (M.L., droite) Otto Guevara – 20,8 p. 100. Laura Chinchilla était l'ancienne colistièr […] Lire la suite

2006

5 février 2006
Costa Rica. Élection d'Oscar Arias à la présidence.

Le candidat du Parti de libération nationale (P.L.N., social-démocrate), Oscar Arias, déjà chef de l'État de 1986 à 1990, remporte l'élection présidentielle dès le premier tour, avec 40,9 p. 100 des suffrages. Il devance de peu son principal adversaire, l'ancien ministre Otton Solis, dissident du P.L.N. et fondateur du Parti d'action citoyenne (P.A.C., centriste), qui recueille 39,8 p. 100 des voi […] Lire la suite

2002

7 avril 2002
Costa Rica. Élection du conservateur Abel Pacheco à la présidence.

Le candidat conservateur du Parti de l'unité sociale-chrétienne, Abel Pacheco, remporte l'élection présidentielle avec 58 p. 100 des suffrages contre 42 p. 100 pour Rolando Araya Monge, candidat de centre gauche du Parti de la libération nationale. Il succédera le 8 mai au président Miguel Angel Rodriguez, membre de la même formation que lui. Le taux d'abstention atteint 39 p. 100 au second tour. […] Lire la suite

1998

1er février 1998
Costa Rica. Élection de Miguel Angel Rodriguez à la présidence.

Candidat de l'opposition sociale-chrétienne, Miguel Angel Rodriguez remporte l'élection présidentielle, avec 46,8 p. 100 des suffrages, contre 44,4 p. 100 au candidat du Parti de la libération nationale (sociale-démocrate) au pouvoir, José Miguel Corrales. Le taux d'abstention, 29 p. 100, est élevé. Miguel Angel Rodriguez succède au social-démocrate José Maria Figueres Olsen qui l'avait battu en f […] Lire la suite

1994

6 février 1994
Costa Rica. Élection du social-démocrate José-Maria Figueres à la présidence.

Le candidat social-démocrate du Parti de la libération nationale, José-Maria Figueres, fils d'un ancien président de la République, remporte l'élection présidentielle en obtenant près de 50 p. 100 des voix, contre 47,5 p. 100 à son adversaire Miguel-Angel Rodriguez, candidat du Parti de l'union sociale-chrétienne au pouvoir. Cette alternance confirme l'implantation du bipartisme dans le pays. José […] Lire la suite

1990

4 février 1990
Costa Rica. Victoire de l'opposition aux élections générales.

Rafael Angel Calderon, candidat du Parti de l'unité sociale-chrétienne (P.U.S.C., coalition des conservateurs et du centre gauche), remporte l'élection présidentielle devant Carlos Manuel Castillo, candidat du Parti de libération nationale (P.L.N., social-démocrate) au pouvoir depuis 1982. Le bilan économique de ces huit années est pourtant satisfaisant. Le P.U.S.C. obtient également la majorité à […] Lire la suite

1987

13 octobre 1987
Costa Rica. Attribution du prix Nobel de la paix à Oscar Arias

Oscar Arias, président du Costa Rica, reçoit le prix Nobel de la paix. C'est à partir d'un plan de paix qu'il avait élaboré qu'ont été signés, le 7 août, à Guatemala, par les cinq chefs d'État d'Amérique centrale, des accords qui ont donné lieu depuis à de multiples tentatives de réconciliation dans chacun des cinq pays de l'isthme. La plupart des dirigeants, à l'Est comme à l'Ouest, se félicitent […] Lire la suite

1er-2 juin 1987
France – Costa Rica. Visite officielle du président Oscar Arias à Paris

Le 1er et le 2, Oscar Arias, président du Costa Rica, est en visite officielle à Paris, au cours d'une longue tournée européenne. François Mitterrand et Jacques Chirac accueillent favorablement le plan de paix pour l'Amérique centrale du président Arias qui prévoit la suppression de toute aide militaire étrangère aussi bien aux gouvernements qu'aux organisations de guérilla  […] Lire la suite

1986

2 février 1986
Costa Rica. Élection d'Oscar Arias élu à la présidence de la République

Deux candidats principaux s'affrontent à l'élection présidentielle : Oscar Arias, membre du même parti que Luis Alberto Monge, président depuis 1982, le Parti de libération nationale, de tendance social-démocrate, et Rafael Angel Calderón Fournier, candidat de l'Unité sociale chrétienne, principale formation de droite. Oscar Arias est élu avec 53,3 p. 100 des voix contre 44,8 p. 100 à son principa […] Lire la suite

1983

17 novembre 1983
Costa Rica. Proclamation de neutralité

Le président Luis Alberto Monge proclame solennellement la « neutralité perpétuelle, active et non armée » du Costa Rica. Ce petit pays démocratique d'Amérique centrale se sent malgré lui de plus en plus impliqué dans les conflits de la région. […] Lire la suite

2-9 mars 1983
Vatican – Amérique latine. Visite du pape Jean-Paul II en Amérique centrale

Le 2, Jean-Paul II quitte Rome pour une visite dans sept pays d'Amérique centrale et en Haïti. Ce voyage présente des risques importants aussi bien en raison du climat de violence dans cette région que des possibilités de manipulation à des fins politiques comme l'affirme l'Osservatore romano, journal du Vatican. Dès ses premières allocutions, à San José de Costa Rica, Jean-Pau […] Lire la suite

1982

7 février 1982
Costa Rica. Élection de Luis Alberto Monge à la présidence

Le 7, ont lieu les élections générales au Costa Rica, souvent appelé la « Suisse d'Amérique centrale », en raison d'un relatif bien-être et de la stabilité de ses institutions démocratiques. L'élection présidentielle est remportée, avec près de 60 p. 100 des suffrages, par Luis Alberto Monge, candidat du Parti de libération nationale, de tendance social-démocrate. Le candidat de la coalition au po […] Lire la suite

1981

1er-5 août 1981
France – Costa Rica – Nicaragua – Honduras. Visite de Claude Cheysson en Amérique centrale

Le 1er, Claude Cheysson, ministre français des Relations extérieures, est à Cancún pour la réunion préparatoire des ministres des Affaires étrangères des vingt-deux pays qui doivent participer au sommet Nord-Sud des 22 et 23 octobre.Du 2 au 5, Claude Cheysson se rend successivement au Costa Rica, au Nicaragua et au Honduras. Il estime, à l'issue de ce voyage, que « tous les  […] Lire la suite

— Universalis