Pierre CHARPENTRAT

maître assistant à l'École pratique des hautes études

JÉSUITE ART

  • Écrit par 
  • Pierre CHARPENTRAT
  •  • 2 290 mots

C'est à la fin du xvie siècle que commence, selon Malraux, après la disparition de ceux qu'il nomme les derniers grands artistes chrétiens – Tintoret, Greco –, « la pieuse fête jésuite » (Les Voix du silence). Le sens du sacré déserte alors l'art religieux, qui devient bavardage moralisant, narration pseudo-réaliste, illustration d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-jesuite/#i_0