Jean-Pierre KELLER

docteur en sociologie, professeur honoraire de sociologie de l'image à l'université de Lausanne

KITSCH

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre KELLER
  •  • 1 509 mots

On assimile habituellement le kitsch au mauvais goût, au tape-à-l'œil, à la pacotille, à tout ce qui est lourd, criard, clinquant, convenu – chromos, souvenirs touristiques, artisanat d'aéroport et autres Joconde en plastique. Pourtant, force est de constater, si l'on y regarde de plus près, qu'il existe une spécificité du kitsch – dont aucune des caractéristiques, précisons-le […] Lire la suite