BOUTIQUECONTACTASSISTANCE
Zone de recherche

Chiffres du MondeAltasAuteursRecherche thématiqueDictionnaire

VOGT KARL (1817-1895)

Naturaliste, Karl Vogt enseigne à l'université de Giessen, sa ville natale. Remarqué pour ses activités politiques, il est élu député au parlement de Francfort en 1848. Après le reflux de la vague révolutionnaire, il doit s'exiler en raison de ses idées socialisantes. Il obtient une chaire d'enseignement d'histoire naturelle à Genève.

Il n'en poursuit pas moins ses activités politiques et se fait particulièrement remarquer par les attaques violentes qu'il porte contre Karl Marx, alors réfugié à Londres. Il accuse, en effet, Marx et ses amis d'être à la tête d'une bande d'escrocs et de s'enrichir grâce à l'exploitation des travailleurs. La réponse de Marx est longue et détaillée : il n'a pas mis moins d'un an à la rédiger. C'est le pamphlet Monsieur Vogt (Herr Vogt), publié en 1860, dans lequel Marx retourne l'accusation contre Vogt et affirme que ce dernier n'est qu'un vulgaire agent provocateur à la solde de l'empereur Napoléon III. En effet, la Commune de Paris permet de découvrir dans les archives du Second Empire le reçu d'une somme de quarante mille francs-or que Vogt avait touchée en 1859 sur les fonds secrets de Napoléon III.

Coauteur de l'Histoire naturelle des poissons d'eau douce, il ne reste pas moins, ses activités politiques mises à part, un biologiste du xixe siècle, se signalant surtout comme un défenseur du darwinisme.

Paul CLAUDEL

Pour citer cet article

Paul CLAUDEL, « VOGT KARL - (1817-1895)  », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le  . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-vogt/

Classification thématique de cet article :

 

Offre essai 7 jours

« VOGT KARL (1817-1895) » est également traité dans :

MARX KARL (1818-1883)

Écrit par :  Étienne BALIBARPierre MACHEREY

Dans le chapitre "La préparation du « Capital »"  : …  figurent sa théorie de la marchandise et celle de l'argent (seule publiée) ; en 1860, Herr *Vogt, contre les falsifications de l'histoire du mouvement ouvrier par un naturaliste, ancien député à l'Assemblée de Francfort, dont les archives saisies par la Commune prouveront après coup qu'il était l'agent de Napoléon III ; en 1867, le… Lire la suite

 

Accueil - Contact - Mentions légales
Consulter les articles d'Encyclopædia Universalis : 0-9 A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z
Consulter le dictionnaire de l'Encyclopædia Universalis
Consulter les articles d'Encyclopædia Britannica.
© 2014, Encyclopædia Universalis France. Tous droits de propriété industrielle et intellectuelle réservés.

chargement du média