Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

20-27 octobre 1998

Allemagne. Programme et composition du gouvernement de Gerhard Schröder

  • Article mis en ligne le

Le 20, à la suite de leur victoire aux élections législatives de septembre, le Parti social-démocrate (S.P.D.) et les Verts adoptent un programme de coalition gouvernementale. Ses principaux points concernent la mise en chantier d'un pacte pour l'emploi axé notamment sur l'apprentissage et les emplois-jeunes ; une réforme fiscale qui vise à abaisser les taux d'imposition et à élargir l'assiette en supprimant les niches fiscales, pour aboutir à une diminution nette de 10 milliards de deutsche Mark par an à compter de 2002 ; une réforme du Code de la nationalité qui substitue le droit du sol au droit du sang en accordant la double nationalité, à certaines conditions, aux étrangers résidant dans le pays ; l'abandon progressif de la production d'énergie nucléaire ; une hausse des taxes sur l'énergie. Des projets de réforme des retraites et de l'armée sont annoncés. Le même jour, Gerhard Schröder annonce la composition de son gouvernement. L'ancien président du groupe parlementaire des Verts au Bundestag, Joschka Fischer, est nommé vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères. Les Verts obtiennent deux autres ministères, l'Environnement et la Santé. Oskar Lafontaine, président du S.P.D., prend la direction d'un vaste ministère des Finances.

Le 27, le Bundestag investit Gerhard Schröder à la chancellerie.

—  ENCYCLOPÆDIA UNIVERSALIS

Événements précédents