1er-25 juin 1981Afrique. Réunion de l'O.U.A. sur le Sahara occidental

 

Le 1er, au palais royal de Rabat, le roi du Maroc annonce qu'il se rendra au sommet de l'O.U.A. prévu pour la fin du mois dans la capitale kényane. En même temps, le général Dlimi, commandant de la zone sud, fait savoir que toute la partie du Sahara occidental occupée par les forces marocaines est protégée par un « mur » de 450 kilomètres, qui sera prolongé. Il ajoute que l'adversaire du Maroc, le Front Polisario, reçoit de la Libye « 80 p. 100 de ses moyens militaires ».

Mais, le 17, les Marocains apprennent que Hassan II a accepté de recevoir un émissaire libyen et que les deux pays vont rétablir leurs relations diplomatiques.

Tandis que le sommet commence à Nairobi, avec pour principaux sujets de débat le Tchad, la Namibie et le Sahara occidental, le Maroc reconnaît qu'une offensive du Polisario contre le « mur » est en cours.

Le 25, le roi Hassan arrive à Nairobi. Il annonce le lendemain que son pays est partisan d'un référendum « contrôlé » au Sahara occidental, mais ne parle pas de cessez-le-feu. À l'exception de celle du Front Polisario (qui est présent en observateur), les réactions des délégations sont dans l'ensemble favorables.

Le 28, dans son bilan, l'O.U.A. demande un cessez-le-feu immédiat et un référendum, placés sous le contrôle des Nations Unies. Un comité pour le référendum sera créé.

—  Universalis



Pour citer l’article

«  1er-25 juin 1981 - Afrique. Réunion de l'O.U.A. sur le Sahara occidental », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/1er-25-juin-1981-reunion-de-l-o-u-a-sur-le-sahara-occidental/