17-19 septembre 2011Lettonie. Victoire de l'opposition de gauche aux élections législatives

 

Le 17, l'opposition de gauche du Centre de l'harmonie, qui regroupe des formations russophones, remporte les élections législatives anticipées, avec 28,4 p. 100 des suffrages et 31 sièges sur 100. Le scrutin résulte du référendum sur la dissolution du Parlement, convoqué par l'ancien président Valdis Zatlers en mai et organisé en juillet, qui a recueilli 94,3 p. 100 de oui. Il était justifié par le refus du Parlement de lever l'immunité du député Ainars Slesers, un oligarque à la tête du Premier Parti de Lettonie/Voie lettone (L.P.P./L.C.), qui était visé par une procédure judiciaire. Les électeurs sanctionnent la coalition sortante du Premier ministre Valdis Dombrovskis. Le parti de ce dernier, Unité, obtient 11,9 p. 100 des voix et 20 élus, et son allié, l'Union des verts et des paysans, dirigé par l'oligarque Aivars Lembergs, 7,2 p. 100 des suffrages et 13 députés. Avec 2,4 p. 100 des voix, le L.P.P./L.C. n'est plus représenté au Parlement. Le Parti de la réforme de Zatlers (Z.R.P.) créé par Valdis Zatlers après son échec à l'élection présidentielle de juin, qui faisait campagne contre la corruption et les oligarques, arrive en deuxième position avec 20,8 p. 100 des suffrages et 22 sièges. Les nationalistes de l'Alliance nationale (N.A.) progressent également, avec 8,3 p. 100 des voix et 14 élus. Le taux de participation est de 60,6 p. 100.

Le 19, le président Andris Berzins reconduit Valdis Dombrovskis à la tête d'un gouvernement de coalition regroupant Unité, le Z.R.P. et N.A.

—  Universalis



Tous les événements concernant :

Tous les événements :

Pour citer l’article

«  17-19 septembre 2011 - Lettonie. Victoire de l'opposition de gauche aux élections législatives », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 janvier 2022. URL : http://www.universalis.fr/evenement/17-19-septembre-2011-victoire-de-l-opposition-de-gauche-aux-elections-legislatives/