UNIFICATION MONGOLE PAR GENGIS KHAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La proclamation en 1206 de Temüdjin comme roi universel ou « Gengis khan » par une diète de chefs mongols marque l'accès au pouvoir suprême du guerrier issu de la tribu Borjigin. Protégé dans un premier temps avec ses frères par Toghril-khan, souverain de la tribu turco-mongole des Kereit, Temüdjin est parvenu, grâce à des raids victorieux, à accumuler richesses et prestige et à rallier compagnons puis clans entiers. Vers 1200, il élimine ses ennemis Tatars (qui ont tué son père Yesügei) et Taičiut, puis se retourne contre son protecteur Toghril-khan et exécute en 1205 son ancien allié Jamuqa, devenu depuis 1201 son principal concurrent, avant de soumettre les tribus Naiman et Merkit. Cette unification mongole autour de Temüdjin, contrairement à l'éphémère tentative effectuée dans les années 1140 par son bisaïeul Qabul-khan, s'appuie sur une organisation militaire structurée et sur une esquisse d'État, qui dépasse le stade de l'alliance instable entre clans : elle se révèle dès lors durable et constitue la première étape de construction de l'empire qui va bientôt subjuguer l'Asie et l'Europe centrale.

Expansion mongole

Expansion mongole

vidéo

Le vaste Empire mongol créé en quelques décennies par Gengis khan émerge dans une Asie où prolifèrent déjà, au XIIe siècle, d'autres empires fondés par des peuples nomades.Quand Temüdjin naît vers 1167 à Dülün-Boldak au sein d'une des tribus mongoles, les Borjigin, celles-ci sont... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

—  Vincent GOURDON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Vincent GOURDON, « UNIFICATION MONGOLE PAR GENGIS KHAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/unification-mongole-par-gengis-khan/