WINTON TIM (1960- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né le 4 août 1960 près de Perth, en Australie-Occidentale, Timothy John Winton se sent très tôt une vocation d'écrivain. Il prend des cours de création littéraire au Western Australian Institute of Technology, mais c'est surtout de ses loisirs ordinaires – le surf, la pêche, le camping et les soirées passées à traîner dans le vieux port baleinier d'Albany – qu'il puise les anecdotes qui vont dans un premier temps attirer les lecteurs adolescents. Winton a vingt et un ans lorsque son talent précoce est reconnu pour la première fois, quand son premier roman, An Open Swimmer (1982), remporte le prix Australian Vogel. Le suivant, Shallows (1984), se voit attribuer le Miles Franklin Award. Winton publie ensuite quantité de textes, parmi lesquels de nouveaux romans, tels que That Eye, the Sky (1986, Cet Œil, le ciel), In the Winter Dark (1988, Les Ombres en hiver) et le succès de librairie Cloudstreet (1992, traduit sous le même titre et lauréat du Miles Franklin Award). Il publie également des recueils de nouvelles, comme Scission (1985), Minimum of Two (1987) et The Turning (1994, Angelus), des ouvrages pour enfants, avec Lockie Leonard, Human Torpedo (1990, L'amour est la septième vague), The Bugalugs Bum Thief (1991) et Lockie Leonard, Scumbuster (1993, Demain et le jour suivant), ou encore des livres à caractère informatif à l'instar de Land's Edge (1993).

Si ses premiers romans se situent pour la plupart dans son État natal, Tim Winton change de perspective avec The Riders (1994, La Femme égarée) écrit tandis qu'il vit avec son épouse et son fils en France, en Grèce et en Irlande. Au cours d'une intrigue picaresque, le héros australien de cette fiction, Fred Scully, est ébranlé par la disparition inexpliquée de sa femme, laquelle ne le rejoint pas à l'aéroport de Dublin pour commencer avec lui une nouvelle vie dans une petite ferme qu'il a remise en état. La tension monte à mesure que Scully et sa fille de sept ans sillonnent l'Europe, revisitant les lieux du passé familial dans une vaine quête d'explication et de réconciliation. Le style volontairement naïf du roman reflète ici l'étrangeté de l'aventure vécue par les deux protagonistes.

Après ce best-seller international, finaliste du Booker Prize et traduit dans de nombreuses langues, Winton continue de se consacrer aux ouvrages pour la jeunesse, avec Lockie Leonard, Legend (1997, Tu es une légende) et The Deep (1998), ainsi qu'aux romans, avec Blueback (1997), Dirt Music (2001, Par-dessus le bord du monde) et Breath (2008, Respire).

—  A. R. G. GRIFFITHS

Écrit par :

  • : professeur associé en histoire à l'université Flinders d'Adélaïde (Australie)

Classification

Pour citer l’article

A. R. G. GRIFFITHS, « WINTON TIM (1960- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/tim-winton/