REPORTAGE TECHNIQUE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le reportage est la relation de choses vues (du verbe anglais to report, rapporter). L'article est donc caractérisé par l'importance de la description : atmosphère, détails pittoresques, humains ou originaux, couleurs... tout en permettant au lecteur de comprendre l'événement, son environnement, l'implication de ses acteurs. Rappelons que toute information est définie, a minima, par la réponse aux cinq questions : qui ? quoi ? où ? quand ? comment ? pourquoi ? ce qui permet à la fois de décrire et d'expliquer.

Le reportage nécessite la collecte d'une masse d'informations variées qui requièrent la maîtrise de tous les genres journalistiques : enquête, interview, synthèse, analyse. Il suppose une préparation : recherche documentaire, rencontres et entretiens pour acquérir une bonne connaissance du sujet (pays, personnage ou situation politique, économique ou sociale). Cette connaissance préalable permet au reporter, une fois sur les lieux, d'entreprendre immédiatement son travail d'investigation et de savoir quels aspects de l'événement doivent être plus particulièrement étudiés in situ. Il doit voir les lieux, intérioriser des images, rencontrer les acteurs, sentir l'atmosphère, recueillir des opinions variées et prendre tout cela en notes claires et succinctes qui lui serviront d'aide-mémoire au moment de la mise en forme définitive.

À partir des données ainsi collectées, le reporter va réaliser l'analyse de l'événement en opérant leur synthèse. Il va rassembler les éléments épars dont il dispose, les hiérarchiser, les structurer pour construire son récit en valorisant les points les plus importants. Le reportage est à la fois un compte rendu et un témoignage destiné au public : il est le reflet d'une vérité des faits dont il offre à la fois la description et la compréhension. Le journaliste doit donc faire preuve, par-delà la connaissance du sujet, de curiosité, d'esprit d'observation, de sens critique, d'aptitude à l'analyse et à la synthèse immédiates, de rapidité de réflexion et de décision, de sens du contact et, enfin, maîtriser parfaitement la langue écrite.

La qualité de l'écriture est en effet très importante dans le reportage : le récit ne sera lu, au-delà de l'intérêt intrinsèque du sujet, que si son style rend compte de l'ambiance et de l'originalité des personnages, bref si la mise en scène de l'événement est réussie. La mise en forme du reportage doit également tenir compte d'impératifs techniques : place dans le journal, dans la page, mode de publication (en une seule fois ou en série), volume accordé, avec ou sans illustrations, éléments généraux de présentation (titre et titraille — sous-titres, intertitres —, chapeau). La mise en pages du reportage est très importante, car c'est sur elle que repose l'essentiel de l'accroche, de la mise en valeur et de la lisibilité.

On comprend aisément que le reportage, compte tenu des techniques journalistiques mises en œuvre et des qualités individuelles requises, soit considéré comme le genre « roi » tant dans la presse écrite qu'à la radio et à la télévision ainsi qu'en témoignent le succès de films dont les héros sont des grands reporters et la popularité des « grandes plumes » auprès des jeunes journalistes. Citons ici Jean Daniel : « Le métier de reporter [est] le plus complet qu'un homme puisse faire [...]. Saisir un fait dans sa totalité et en rendre compte, arriver dans une ville sans idées préconçues, la comprendre, en faire sa chose, c'est l'objectivité du reporter [...]. Il ne s'agit pas ici d'opinions politiques mais de technique... »

Né aux États-Unis pendant la guerre de Sécession (1861-1865), le reportage connaît un essor rapide dans la presse anglo-saxonne et l'emporte sur la chronique. Le développement des techniques de transmission (télégraphe, télex, radio, téléphone) va permettre de réduire les délais entre l'événement et sa relation par les médias. Les grandes agences de presse, la presse quotidienne populaire de grande diffusion relayée aujourd'hui par la radio et la télévision, vont populariser le genre, qui permet d'offrir au public exotisme, dépaysement et aventures. Toutefois, la presse française restera longtemps réticente, les journalistes, essentiellement chroniqueurs et commentateurs de la vie politique nationale, percevant mal ce nouveau produit qui va pénétrer l'opinion à travers les faits divers, matière essentielle des quotidiens à grande diffusion. De plus, le reportage pose le problème de l'objectivité et de la manipulation de l [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : maître de conférences honoraire à l'université de Paris-II-Panthéon-Assas, Institut français de presse

Classification

Pour citer l’article

Christine LETEINTURIER, « REPORTAGE TECHNIQUE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 février 2023. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/technique-de-reportage/