CHÂTEAU-GAILLARD SIÈGE DE (1203-1204)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Construit en 1197-1198 par Richard Cœur de Lion, roi d'Angleterre et duc de Normandie, en guerre contre le roi de France Philippe II Auguste, Château-Gaillard surplombe Les Andelys sur la Seine, verrouillant l'accès à Rouen. Défendu par une bastille avancée ou châtelet et par une double enceinte, le formidable donjon, construit selon les techniques les plus modernes de l'époque, était réputé imprenable. Ayant fait confisquer les fiefs de Jean sans Terre, successeur de Richard, Philippe Auguste met le siège devant le château en septembre 1203. L'événement est relaté par Roger de Wendower, Rigord, et Guillaume le Breton, chapelain du roi et témoin oculaire, auteur de la Philippide. Une ligne fortifiée à double fossé interdit bientôt tout ravitaillement. L'hiver s'écoule sans que ne cède la petite garnison de trois cents hommes commandés par Roger de Lascy. En février 1204, la tour principale du châtelet s'effondre après avoir été sapée ; les défenseurs se replient derrière l'enceinte de la basse cour construite en à-pic sur la falaise. Les Français y pénètrent pourtant par surprise en passant, aux dires de le Breton, par des latrines situées sous une chapelle contiguë au rempart. Contre la seconde muraille protégeant le donjon, les travaux de sapes échouent ; un trébuchet ouvre finalement une brèche où les Français s'engouffrent. Château-Gaillard tombe le 6 mars 1204. Le manque d'hommes, l'apathie de Jean sans Terre, les moyens et la ruse des Français expliquent sa chute, qui ouvre la conquête de la Normandie, prélude au démantèlement de l'empire des Plantagenêts en France.

—  Xavier HÉLARY

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Xavier HÉLARY, « CHÂTEAU-GAILLARD SIÈGE DE - (1203-1204) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/siege-de-chateau-gaillard/