NESHAT SHIRIN (1957- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Née en 1957 à Qazvin en Iran, l’artiste Shirin Neshat a émigré aux États-Unis dès 1974. Elle ne retournera en Iran qu'en 1990, lors d'un voyage décisif pour sa carrière, désormais entièrement tournée vers l'étude poétique de la femme dans la société et la culture islamiques.

De cette première rencontre avec son pays d'origine profondément modifié par la révolution islamique, Shirin Neshat construit une série photographique choc, Women of Allah (1993-1997). Dans des images en noir et blanc, on y voit le plus souvent l'artiste dont les parties du corps dénudées (visage, cou, mains) sont recouvertes de poèmes persans calligraphiés comme des tatouages. Jouant avec l'iconographie du martyre célébré dans la société iranienne, Shirin Neshat apparaît le visage souligné par son tchador et le canon d'une arme à feu. « Je ne pense pas faire un art trop subversif. Je suis une artiste, pas une activiste politique. Mon langage, c'est la poésie. Si vous la retirez, vous tombez à plat dans la propagande. » Mais ses photographies soulèvent les passions et les interrogations tant elles demeurent équivoques quant à l'engagement de l'artiste. En sondant les mécanismes de construction de l'identité personnelle au sein d'une société elle-même contrôlée par l'identité culturelle et religieuse, Neshat se heurte à certains tabous occidentaux. Frappée par le regard des cultures occidentales sur le Moyen-Orient musulman, elle n'a eu de cesse de les confronter à travers des thèmes plus universels comme les rapports entre homme et femme, l'exil, l'expression du désir. Mais son icône reste la femme vêtue du tchador noir, symbole vibrant et trouble de la répression de l'identité féminine. « Les Occidentaux sont intéressés par ce qui montre la victimisation ou la répression du pays, tout ce qu'ils peuvent agiter pour affirmer la supériorité de leur culture sur la nôtre. On doit lutter contre ça, défend-elle. Le fait d'être orientale est un cadeau empoisonné. Les gens viennent à vous, mais essayent de vous enfermer dans un cliché. » Shirin Neshat n'a jamais pris position contre le régime iranien e [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : critique d'art, historienne de l'art spécialisée en art écologique américain

Classification

Pour citer l’article

Bénédicte RAMADE, « NESHAT SHIRIN (1957- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/shirin-neshat/