LEITER SAUL (1923-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans ses images chaleureuses et intimes, le photographe américain Saul Leiter a su saisir des moments contemplatifs au milieu du tumulte new-yorkais des années 1950. Ses clichés, en couleurs ‒ une exception à l’époque ‒, ressemblaient souvent à des peintures abstraites ; ils étaient pris sous des angles inattendus et révélaient une attention particulière tant à l’utilisation de la couleur qu’à la géométrie de la composition.

Saul Leiter naît en 1923 à Pittsburgh (Pennsylvanie). Fils d’un rabbin renommé de la ville, il fréquente à son tour l’école rabbinique, mais interrompt ses études au milieu des années 1940 pour s’installer à New York et se consacrer à la peinture. De 1948 à 1960, il photographie la vie urbaine de New York, de Paris et celle de villes italiennes. Pionnier de la photographie en couleurs, il joue des effets de reflets et de transparence. Ses compositions graphiques transforment la réalité pour créer un mode poétique. Il travaille la couleur comme une matière, à une époque où elle est réservée à la photographie commerciale, la publicité et la mode.

En 1953, il ouvre son studio de photographie ; il gagne alors sa vie en tant que photographe de mode, travaillant pour les magazines Life, Esquire, Harper’s Bazaar, British Vogue, Elle et Vogue. Toujours en 1953, il participe à l’exposition collective Always the Young Stranger, organisée par le MoMa, à New York.

Relativement peu connue jusque dans les années 2000, son œuvre bénéficie de l’engouement pour la photographie couleurs des années 1970. Il sort alors de l’ombre avec la parution de la monographie Saul Leiter : Early Color (2006) et l’organisation d’expositions à New York, Paris (fondation Henri-Cartier Bresson), Milwaukee (Milwaukee Art Museum), notamment. Tomas Leach lui consacre un documentaire : In no Great Hurry : 13 Lessons in Life with Saul Leiter (2012). Saul Leiter meurt en 2013, à New York.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« LEITER SAUL - (1923-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/saul-leiter/