HESS RUDOLF (1894-1987)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Joseph Goebbels, Heinrich Himmler, Rudolf Hess

Joseph Goebbels, Heinrich Himmler, Rudolf Hess
Crédits : Hulton Getty

photographie

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946

Procès de Nuremberg et procès de Tokyo, 1945-1946
Crédits : The Image Bank

vidéo


Petit-fils d'un émigré allemand en Égypte qui monte un commerce de gros à Alexandrie, Rudolf Hess fait ses études au lycée français de cette ville, puis est envoyé en Allemagne. À quinze ans, son père l'oblige à embrasser la carrière commerciale afin qu'il puisse un jour lui succéder. En 1914, Rudolf Hess s'engage dans le 1er régiment bavarois d'infanterie. Blessé deux fois, puis devenu brillant pilote dans l'aviation, il est lieutenant en 1918. Démobilisé au début de 1919, Hess vient à Munich où gronde la révolution communiste, mais où les pangermanistes bavarois tiennent encore le haut du pavé. C'est là qu'il rencontre Dietrich Eckart, journaliste et écrivain qui l'introduit dans la société Thulé (loge pangermaniste et antisémite), où il fait la connaissance d'Alfred Rosenberg. À l'université, il suit les cours de géopolitique de Karl Haushofer, dont il devient le disciple, et se lie d'amitié avec son fils Albrecht. En 1920, Hess entend un discours de Hitler, qui provoque en lui un bouleversement quasi religieux : il vient de rencontrer le « chef spirituel germanique » qu'il attendait ! Il va vivre désormais pour et par Adolf Hitler. Après le putsch manqué des 8 et 9 novembre 1923 à Munich, Hitler et Hess se retrouvent dans la prison de Landsberg, où Hitler va écrire Mein Kampf, tapé à la machine par Hess. Secrétaire privé de Hitler de 1924 à 1932, Hess devient alors président de l'administration du Parti national-socialiste ; puis, ministre du Reich en 1933, il est nommé officiellement, en 1935, représentant personnel du Führer, qui le présente en 1939 comme son successeur. Sans prétention au pouvoir, Hess s'efforce, souvent en vain, de régler les différends qui séparent les leaders ambitieux du parti. Partisan convaincu d'une entente anglo-allemande, il déplore le conflit qui oppose les deux pays. Il tente de prendre divers contacts avec Londres, en 1940, pour conclure la paix. À la veille de l'invasion de l'U.R.S.S., le 10 mai 1941, il s'envole pour l'Angleterre à bord d'un Messerschmitt 110 et atterrit en Écosse sur les terres du duc de Hamilton, dont il avait fait la [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

André BRISSAUD, « HESS RUDOLF - (1894-1987) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-hess/