FENTON ROGER (1819-1869)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Photographe anglais né en 1819 à Heywood, près de Manchester, mort le 8 août 1869 à Londres.

Roger Fenton étudie le droit et la peinture. À la suite d'un voyage à Paris en 1851, où il rend probablement visite au photographe Gustave Le Gray, il décide de s'adonner à la photographie. En 1853, il fonde la Royal Photographic Society dont il devient le premier secrétaire honoraire. À partir de l'année suivante il devient également photographe à la cour d'Angleterre Pendant l'hiver de 1855, ce statut lui vaut d'être chargé par le gouvernement de couvrir la guerre de Crimée, devenant ainsi le premier reporter de guerre. Arrivés sur les lieux à bord du navire Hecla, Fenton et son assistant, Marcus Sparling, installent leur chambre noire dans un fourgon. Utilisant une plaque au collodion humide, ils réalisent environ trois cent soixante clichés. En tant que photographe officiel, Fenton ne restitue cependant du conflit que les aspects acceptables. Plus encore, de désastre, la charge de la brigade légère – si pathétiquement narrée dans le poème homonyme du non moins officiel poète Alfred Tennyson – se transforme en une action glorieuse. Bien que ces images ne dépeignent pas la réalité de la guerre ni ses horreurs, elles sont néanmoins les premières à capturer les aspects ordinaires d'un conflit moderne et à constituer un documentaire photographique incomparable.

Au retour de Roger Fenton en Angleterre, ses images, exposées à Londres et Paris, connaissent un grand succès. Des gravures sur bois sont exécutées à partir des plus remarquables d'entre elles et éditées dans le magazine Illustrated London News. Fenton continue à faire de la photographie, se spécialisant dans l'architecture et les paysages jusqu'en 1862, date à partir de laquelle il se consacre uniquement à sa carrière juridique.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« FENTON ROGER - (1819-1869) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/roger-fenton/