PIC, zoologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Oiseau grimpeur, essentiellement insectivore, fréquentant les milieux boisés du monde entier. Il est connu pour tambouriner sur les troncs et y percer des trous. Classe : Oiseaux ; ordre : Piciformes ; famille : Picidés ; sous-famille : Picinés.

Représentés par quelque cent quatre-vingts espèces (réparties en 24 genres), les Picinés, ou pics vrais, mesurant de 16 à 55 centimètres de longueur, arborent un plumage à dominante verte, brune, jaune, grise ou noire, parfois barré de blanc. Certaines espèces possèdent des taches nucales rouges qui sont plus développées chez les mâles, ce qui permet de les distinguer.

Pic à poitrine rouge

Pic à poitrine rouge

Photographie

Sphyrapicus ruber vit sur les côtes du Pacifique d'Amérique du Nord et d'Amérique centrale. 

Crédits : R.L. Kothenbeutel/ Shutterstock

Afficher

Les pics sont parfaitement adaptés à un mode de vie arboricole. Ainsi, avec deux doigts tournés vers l'avant et deux vers l'arrière (patte de type grimpeur), ils grimpent et se stabilisent sur les troncs verticaux, leur queue rigide leur servant de point d'appui. Leur bec, droit et puissant, perce l'écorce pour dénicher, grâce à une longue langue visqueuse, les insectes xylophages. Ils se nourrissent également de fruits et de graines, parfois d'oisillons trouvés dans des trous d'arbre. Les martèlements répétés (coups de bec donnés de façon espacée sur le bois pour le creuser ou obtenir de la nourriture) sont amortis, pour préserver le cerveau, grâce notamment à une musculature très développée au niveau du cou et un crâne épais absorbant les chocs.

Généralement sédentaires, certains pics peuvent migrer si les ressources alimentaires viennent à manquer. Parmi les nombreuses espèces américaines, le pic des chênes (Melanerpes formicivorus) stocke une grande quantité de glands dans des trous d'arbre et le pic maculé (Sphryrapicus varius) perce des trous dans l'écorce pour se nourrir de sève.

Au début de la saison de reproduction, mâles et femelles, généralement solitaires, cherchent à attirer un partenaire par des tambourinages (moyen de communication, doublant ou remplaçant le chant, qui consiste à frapper du bec un endroit précis du bois avec une rapidité étonnante, chaque individu possédant un ou plusieurs « tambours ») et des chants sur un territoire auquel ils r [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chargée de la valorisation scientifique du département des jardins botaniques et zoologiques du Muséum national d'histoire naturelle

Classification

Pour citer l’article

Emmanuelle GOIX, « PIC, zoologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pic-zoologie/