PEARY AU PÔLE NORD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La conquête du pôle Nord, au tournant des xixe et xxe siècles, relève autant de l'exploit sportif que de la recherche scientifique. En 1879, James Gordon Bennett Jr., propriétaire du New York Herald, qui s'est rendu célèbre en envoyant Stanley à la recherche de Livingstone en Afrique, envoie un petit vapeur au nord du détroit de Béring. L'expédition est un échec, mais la volonté de percer ce qui est alors considéré comme le dernier mystère géographique (le pôle Nord est-il une mer ou une terre ?) anime désormais de nombreux candidats à la postérité. Après plusieurs tentatives infructueuses, l'Américain Robert Peary annonce finalement, le 27 avril 1909, qu'il a atteint le pôle Nord. Certes, Peary ne convainc pas tout le monde, et Frederic Cook, qui affirme sans preuve aucune avoir atteint le pôle un an plus tôt, encore moins (nul n'atteindra plus le pôle Nord par voie de surface avant 1968, même si certains le survolèrent dès les années 1920). Mais le pôle Nord a perdu une grande partie de son mystère. Le Norvégien Amundsen (14 décembre 1911) et le Britannique Scott (18 janvier 1912) atteignent ensuite le pôle Sud : la totalité de la planète est alors considérée comme parcourue.

Peary, le vainqueur du pôle Nord

Peary, le vainqueur du pôle Nord

photographie

L'explorateur américain Robert Peary (1856-1920) à son retour du pôle Nord, qu'il fut le premier à atteindre, en 1909. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

—  Sylvain VENAYRE

Écrit par :

  • : professeur d'histoire contemporaine à l'université de Grenoble-II

Classification

Pour citer l’article

Sylvain VENAYRE, « PEARY AU PÔLE NORD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peary-au-pole-nord/