PAUL VALÉRY (M. Jarrety)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Avec ses mille deux cents pages de texte serré et ses quelque deux cents pages de notes et d'index, le Paul Valéry de Michel Jarrety (Fayard, Paris, 2008) n'est pas une simple biographie. C'est un monument. On avait rarement connu pareille entreprise visant à tenter de tout dire de la vie d'un homme, semaine après semaine et souvent jour après jour, et de retracer la genèse de ses œuvres avec une telle précision que l'on a l'illusion de les voir s'écrire devant nous. Certes cela n'aurait pas été possible sans l'existence et l'appui des innombrables lettres qu'écrivit Valéry, des notations autobiographiques qui parsèment l'ensemble de ses Cahiers ou de tous les documents inédits préservés dans les archives familiales. Encore fallait-il inventorier cette masse d'informations et surtout en faire matière à récit – et à un récit vivant. Le tour de force de Michel Jarrety est d'avoir fait en sorte que l'ampleur de l'érudition ne nuise jamais à la clarté et à l'attrait de ce dernier.

S'il y a bien un auteur qui méritait d'être ainsi mis en pleine lumière, c'est Valéry. Trop longtemps, en effet, celui-ci a figuré parmi les plus méconnus des écrivains célèbres. Un peu hâtivement identifié à ses œuvres, notamment La Soirée avec Monsieur Teste ou les poèmes de Charmes, on a très tôt forgé de lui une image aussi infidèle que durable : celle d'un être désincarné et quelque peu hautain, abstrait des contingences du monde et exclusivement préoccupé d'analyser le fonctionnement de l'intellect et d'en découvrir les lois. Rendu à sa vérité ou plutôt à ses vérités, Valéry apparaît enfin tel qu'en lui-même. On le croyait éthéré, on découvre un être de chair et de passion, qui, encore étudiant, manque mourir d'amour pour une inaccessible dame de la haute société de Montpellier et qui, à l'approche de la cinquantaine, après vingt ans d'un mariage serein, entame une longue série d'histoires extraconjugales. C'est d'abord, de 1920 à 1928, la liaison torturée avec Catherine Pozzi. Trois ans plus tard [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « PAUL VALÉRY (M. Jarrety) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-valery/