• Mes Favoris
  • ROBERTSON OSCAR (1938- )

    Carte mentale

    Élargissez votre recherche dans Universalis

    Le basketteur américain Oscar Robertson demeure considéré comme l'un des meilleurs joueurs de l'histoire de la National Basketball Association (N.B.A.). Ainsi, lors de la saison 1961-1962, sous le maillot des Cincinnati Royals, il afficha des statistiques moyennes à deux chiffres aussi bien en ce qui concerne le nombre de points marqués (30,8), de rebonds pris (12,5) que de passes décisives réalisées (11,4) par match – un exploit inédit.

    Né le 24 novembre 1938 à Charlotte (Tennessee), Oscar Palmer Robertson grandit à Indianapolis (Indiana). Dans cette ville, il brille avec l'équipe du lycée Crispus-Attucks. En 1956, le jeune Oscar Robertson obtient une bourse sportive pour étudier à l'université de Cincinnati : il devient le premier Noir américain à jouer au basket-ball dans la formation de cet établissement. Il évolue durant trois saisons dans le Championnat de la National Collegiate Athletic Association (N.C.A.A.), inscrivant en moyenne 33,8 points par match avec les Cincinnati Bearcats. Oscar Robertson conduit notamment ces derniers deux fois en demi-finale de cette compétition et il établit quatorze records de la N.C.A.A. En 1960, il est sélectionné dans l'équipe olympique américaine et décroche la médaille d'or aux Jeux de Rome.

    Oscar Robertson intègre alors la N.B.A. et se voit retenu au premier tour de recrutement par les Cincinnati Royals. Il est élu rookie of the year (meilleur débutant de l'année) en 1961. Grand et puissant (1,96 m, 91 kg) pour un meneur de jeu-arrière, Oscar Robertson est le prototype du basketteur complet : son adresse fait de lui un tireur redoutable ; son sens du placement lui permet d'afficher une belle efficacité au rebond ; en outre, ce magnifique manieur de ballon adresse de multiples passes décisives à ses partenaires.

    Avec les Cincinnati Royals, il réalise sa plus belle saison en 1963-1964 : il affiche une moyenne de 31,4 points, 9,9 rebonds et 11 passes décisives par match, ce qui lui vaut d'être élu most valuable player (M.V.P., meilleur joueur). Il évolue au sein de cette « franchise » jusqu'en 1970. Il rejoint à cette date les [...]


    1  2  3  4  5
    pour nos abonnés,
    l’article se compose de 2 pages


    Classification

    Pour citer l’article

    « ROBERTSON OSCAR (1938- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-robertson/