MOHICAN ou MAHICAN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Indiens Mohican (ou Mahican) font partie de la famille linguistique algonquin, dont le territoire se trouvait dans la vallée supérieure de l'Hudson, dans l'État de New York. Le mot mohican signifie « loup », mais les Hollandais et les Anglais les appelaient aussi les Indiens de la Rivière. Les Mohican étaient répartis en cinq grands groupes matrilinéaires gouvernés par des sachems (des chefs) héréditaires aidés par des conseillers élus. Le sachem devait veiller au bien-être de sa tribu ; il gardait le sac de la paix contenant des ceintures et des colliers. Les Mohican vivaient dans des forteresses de vingt à trente maisons bâties sur des collines et entourées de palissades, ou bien dans des villages enclos situés entre les champs de maïs et la forêt. Lorsque les Hollandais les rencontrèrent, ils étaient en guerre avec les Mohawk ; en 1664, ils furent vaincus et forcés d'émigrer vers Stockbridge (Massachusetts). Ils vendirent peu à peu leur territoire, et, en 1736, il resta un groupe qui forma la mission de Stockbridge et à qui on donna le nom d'Indiens Stockbridge : ils furent les seuls à conserver leur identité. Les autres groupes s'éparpillèrent et se mélangèrent à d'autres tribus. Plus tard, en 1833, le groupe Stockbridge émigra dans le Wisconsin. Le recensement américain de 1990 fait état de 2 070 Stockbridge.

—  Agnès LEHUEN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Agnès LEHUEN, « MOHICAN ou MAHICAN », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mohican-mahican/