METALLICA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Groupe de heavy metal américain, Metallica est à l'origine, avec Slayer et Anthrax, du style speed metal né dans les années 1980-1985.

En 1981, le guitariste rythmique et chanteur américain James Hetfield (né en 1963) et le batteur danois Lars Ulrich (né en 1963) réunissent autour d'eux le guitariste soliste américain Kirk Hammett (né en 1962) et le bassiste américain Cliff Burton (1962-1986) pour former le groupe Metallica. Si leur premier album, Kill 'Em All (1983), est ancré dans le courant punk et le metal britannique du début des années 1980, le suivant, Ride the Lightning (1984), fait voler en éclats la définition du heavy metal. En utilisant des thèmes sociaux et politiques en apparence plus appropriés au art-rock, le groupe cherche dans cet album à étendre les limites du heavy metal – volonté surtout manifeste dans la dernière piste, morceau instrumental de neuf minutes intitulé The Call of Ktulu.

Acclamé par la critique, le troisième album de Metallica, Master of Puppets (1986), est vendu très rapidement à plus de trois millions d'exemplaires alors qu'il ne reçoit pratiquement pas de promotion sur les ondes radiophoniques. La chanson-titre de l'album s'ouvre sur un riff à la guitare qui va devenir l'un des plus emblématiques du heavy metal, tandis que des chansons comme Battery et Damage, Inc. définissent un nouveau style, celui du thrash metal, qui va marquer toute une génération de fans. En septembre 1986, lors d'une tournée de promotion de Master of Puppets, le car des musiciens se renverse sur une route verglacée à la périphérie de Stockholm. Burton est éjecté par une fenêtre et tué sur le coup. De retour dans sa ville natale de San Francisco, le groupe recrute Jason Newsted (né en 1963), bassiste du groupe Flotsam and Jetsam, pour remplacer Burton.

Le groupe ainsi recomposé enregistre l'album ...And Justice for All (1988), dont le titre One est le premier de Metallica à rentrer dans les classements des meilleures ventes. Il réalise son premier clip pour cet hymne pacifiste, très largement diffusé sur M.T.V., et enchaîne avec l'album Metallica (également connu sous le titre Black Album, 1991), vendu à plus de 15 millions d'exemplaires grâce à des morceaux cultes comme Enter Sandman et The Unforgiven. Metallica explore les sonorités du rock sudiste sur Load (1996) et sa suite, Reload (1997). Les deux albums, davantage commerciaux, sont accessibles à un plus large public que les précédents, mais le titre The Memory Remains, sur lequel on peut entendre la voix obsédante de Marianne Faithfull, montre que Hetfield n'a rien perdu de son don pour écrire des paroles agressives et pleines de réflexion. Le thrash metal caractéristique de Master of Puppets fait cependant désormais clairement partie du passé.

Peut-être est-ce le désir de revenir au son révolutionnaire de ses premières années qui incite Metallica à faire appel à l'Orchestre symphonique de San Francisco dans son nouveau projet, S&M (1999). Le groupe retravaille à cette occasion des morceaux tirés de deux concerts explorant tout son répertoire pour les jouer avec un orchestre au grand complet. Metallica passe une grande partie de l'année 2000 en tournée. Les membres du groupe, Ulrich en particulier, se font de plus en plus remarquer pour leur croisade contre les sociétés, telle Napster, qui proposent des services de partage illégal de fichiers sur Internet. Cette prise de position provoquera la ruine de Napster (qui renaîtra sous les traits d'un fournisseur légal de musique à téléchargement payant), mais finira également par se retourner contre Metallica.

En janvier 2001, Newsted quitte le groupe, à nouveau privé de bassiste. L'album suivant est reporté alors que le groupe tente de remplacer Newsted et que Hetfield entame une cure de désintoxication pour se débarrasser de son alcoolisme. Bob Rock, producteur du groupe depuis Black Album (1991), assure la basse sur l'album studio St. Anger (2003). Comme le suggère son titre, cet opus explore avec une rage non contenue la psyché d'Hetfield, confirmant aux fans du groupe que le chanteur n'a rien perdu de sa véhémence malgré sa sobriété. Metallica recrute Robert Trujillo, ancien bassiste de Ozzy Osbourne et du groupe punk et skate-core Suicidal Tendencies, pour compléter sa formation avant d'entamer la tournée de promotion de St. Anger. Le documentaire Metallica : Some Kind of Monster (2004) retrace cette période où le groupe, privé de bassiste et en proie à de nombreux malentendus, tente de concilier ses respo [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Pour citer l’article

« METALLICA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/metallica/