PLANTEFOL LUCIEN (1891-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Falaise en Normandie, Lucien Plantefol a passé sa jeunesse à Montbéliard. Admis à l'École normale supérieure dans la section des lettres, il a demandé son transfert dans la section des sciences, en vue de se consacrer à l'histoire naturelle. Mobilisé en 1914, il a été blessé un mois après, au cours des combats de la Meuse. Sa blessure ayant exigé un très long traitement, il s'est trouvé disponible à Paris, en sorte qu'il a été employé dans les laboratoires de physiologie et de chimie travaillant pour la Défense nationale ; il a pu apporter une importante contribution personnelle à la mise au point du masque de protection contre les gaz de combat. Ainsi la vocation biologique et expérimentale de Lucien Plantefol a-t-elle pu être rapidement mise à l'épreuve avec succès.

La première partie de la vie scientifique de Lucien Plantefol, celle qui correspond à son activité à l'École normale (agrégé-préparateur) puis au Collège de France (assistant puis sous-directeur de laboratoire), a été consacrée à la physiologie végétale : l'eudiomètre de Plantefol a constitué pour plusieurs générations de naturalistes français un modèle incontournable permettant l'étude des échanges gazeux chez les végétaux. Traitant les variations des formes et des fonctions d'une mousse en liaison avec le milieu (notamment le milieu hydrique), sa thèse de doctorat a fait de Plantefol le précurseur très remarqué d'une tendance devenue tout à fait actuelle : celle d'analyser les manifestations de la vie dans des conditions de milieu extérieur parfaitement définies, dans le cadre de l'analyse expérimentale de la morphogenèse. C'est d'ailleurs la morphologie végétale qui fournira à Lucien Plantefol, alors professeur de botanique à la Sorbonne, l'occasion de réaliser son œuvre fondamentale. Étudiant la distribution des feuilles sur la tige, il a su observer des détails morphologiques, permettant de classer les feuilles d'une tige en plusieurs séries longitudinales, séries qui, ayant en général, une [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  PLANTEFOL LUCIEN (1891-1983)  » est également traité dans :

PHYLLOTAXIE

  • Écrit par 
  • Jean Edme LOISEAU
  •  • 883 mots

Les feuilles ne se forment pas d'une façon désordonnée dans le méristème terminal de la tige : elles apparaissent suivant une séquence définissant divers types de disposition d'ensemble dont l'analyse relève d'un secteur de la botanique qu'on a appelé la phyllotaxie. Divers critères ont été utilisés pour caractériser les phyllotaxies : valeur de la divergence ou écart angulaire séparant deux feuil […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/phyllotaxie/#i_48340

Pour citer l’article

Henri Jean MARESQUELLE, « PLANTEFOL LUCIEN - (1891-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucien-plantefol/