LHASA (1972-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La chanteuse américano-mexicaine Lhasa (de son vrai nom Lhasa de Sela) naît le 27 septembre 1972, à Big Indian (État de New York, États-Unis) : sa mère est américaine, son père mexicain. Elle mène très jeune une vie itinérante avec ses parents, anticonformistes, et chante dès l'âge de treize ans dans des bars de San Francisco. Au début des années 1990, elle s'établit à Montréal. Elle connaît un énorme succès avec son premier album, La Llorona (« La Pleureuse », titre d'une chanson traditionnelle mexicaine rendue célèbre par Chavela Vargas), produit par son guitariste, Yves Desrosiers ; tous les titres de cet album sont de la plume de Lhasa (à l'exception de El árbol del olvido, qui est d'Alberto Ginastera) et chantés en espagnol ; son titre le plus célèbre est El desierto. Publié en 1997, cet album teinté de country, de rock, de musiques tziganes et klezmer, lui permet de représenter le Québec au Printemps de Bourges la même année. Lhasa réside à Marseille pendant plus de deux ans, préparant son deuxième album, The Living Road (2003), comportant des chansons en espagnol, en français et en anglais, aux accents inspirés du gospel, du blues, de la ranchera mexicaine... Son troisième album, Lhasa, entièrement composé de chansons en anglais, paraît en 2009. Lhasa meurt le 1er janvier 2010, à Montréal, à l'âge de trente-sept ans. Elle n'aura pas eu le temps d'achever un quatrième album, composé de chansons des Chiliens Victor Jara et Violeta Parra. Lhasa a également collaboré avec des interprètes comme Arthur H, Vincent Delerm, Jérôme Minière, le groupe québécois Patrick Watson, le groupe français Bratsch, le groupe britannique Tindersticks...

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« LHASA (1972-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lhasa/