CALVO-SOTELO LEOPOLDO (1926-2008)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique espagnol. Leopoldo Calvo-Sotelo a été le deuxième président du gouvernement espagnol après la dictature de Franco, de février 1981 à décembre 1982, et il a joué un rôle important dans la transition démocratique. Ingénieur des Ponts et Chaussées, monarchiste catholique, il a été président de la R.E.N.F.E. (société des chemins de fer espagnols) en 1967-1968, ainsi que représentant de l'industrie aux Cortes franquistes. Plusieurs fois ministre à partir de 1975, puis sous le gouvernement d'Adolfo Súarez, il succède à ce dernier le 23 février 1981, alors qu'une tentative de coup d'État est menée par le lieutenant-colonel Antonio Tejero. Sous son court mandat sont prises d'importantes mesures : adhésion de l'Espagne à l'O.T.A.N., loi sur le divorce, négociations avec les autonomistes basques, etc. À la suite des élections législatives d'octobre 1982, remportées par le socialiste Felipe Gonzalez, Calvo-Sotelo se retire du pouvoir. Le roi Juan Carlos lui a décerné, en 2002, le titre de marquis de la Ria de Ribadeo et de Grand d'Espagne.

—  Universalis

Classification

Les derniers événements

Espagne. Dissolution des Cortes. 27 août 1982

Le 27, le Premier ministre, Leopoldo Calvo Sotelo, annonce la dissolution du Parlement et l'organisation d'élections législatives anticipées pour le 28 octobre. Cet épisode est la conséquence de la crise qui secoue le parti gouvernemental, l'Union du centre démocratique (U.C.D.), depuis les échecs […] Lire la suite

France – Espagne. Visite du président François Mitterrand à Madrid. 22-24 juin 1982

avec Leopoldo Calvo Sotelo, Premier ministre, et avec le roi Juan Carlos, le président de la République essaie de persuader ses hôtes qu'il n'entend pas faire de la France un « sanctuaire » pour les territoires basques, et que des échanges réguliers à l'échelon ministériel permettront d'aplanir […] Lire la suite

Espagne. Entrée de l'Espagne dans l'O.T.A.N. 30 mai 1982

L'Espagne fait officiellement son entrée dans l'Alliance atlantique, dont elle devient le seizième membre. C'est ainsi une armée de trois cent cinquante mille hommes qui s'ajoute aux forces de l'O.T.A.N. Le Premier ministre, Leopoldo Calvo Sotelo, rappelle à cette occasion qu'il s'agit là du premier pas vers une intégration complète au monde occidental, dont l'aboutissement devra être l'adhésion à la Communauté européenne. […] Lire la suite

Espagne. Participation de l'armée à la lutte antiterroriste. 14-18 avril 1982

détruit. Un ultimatum est lancé au pouvoir : le gouvernement doit retirer, avant un mois, tous les policiers espagnols et leur famille du Pays basque. Le 18, devant cette recrudescence de la violence, Leopoldo Calvo Sotelo, Premier ministre, réunit un conseil restreint extraordinaire qui décide […] Lire la suite

Espagne. Remaniement ministériel et manifeste militaire. 1er-25 décembre 1981

Le 1er, Leopoldo Calvo Sotelo, président du Conseil, remanie son cabinet. Quatre nouveaux ministres entrent au gouvernement. L'équilibre entre les tendances de la coalition au pouvoir (Union du centre démocratique, U.C.D.) n'est pas modifié. Le 6, une centaine d'officiers […] Lire la suite

Pour citer l’article

« CALVO-SOTELO LEOPOLDO - (1926-2008) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/leopoldo-calvo-sotelo/