AHLFORS LARS VALERIAN (1907-1996)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien finlandais, un des deux premiers lauréats de la médaille Fields en 1936. Né le 18 avril 1907 à Helsinki, Lars Ahlfors y soutient sa thèse de doctorat en 1932. Professeur à l'université d'Helsinki de 1938 à 1944, il passe deux ans à l'université de Zurich puis est nommé professeur à Harvard (Cambridge, Massachusetts), où il restera jusqu'à sa retraite.

En 1929, il résout une conjecture due au mathématicien français Arnaud Denjoy (1884-1974), qui affirme que le nombre des valeurs asymptotiques finies d'une fonction entière d'ordre k n’est pas supérieur à 2k. Ahlfors apporte ensuite des contributions majeures à la théorie des surfaces de Riemann, en particulier l'analyse de ces surfaces pour les fonctions inverses. C'est pour ces travaux qu'il reçoit la médaille Fields. Il démontre des théorèmes importants dans d'autres domaines des mathématiques, comme la théorie des groupes finis, établissant en particulier le caractère fini des groupes de Klein, qui sont les groupes discrets des isométries de l'espace hyperbolique tridimensionnel. De 1946 à 1952, il écrit une série d'articles avec Arne Beurling, dans lesquels ils exposent une méthode pour obtenir des invariants conformes en résolvant des problèmes extrémaux. Il obtient également des résultats importants sur les applications quasi conformes. Ahlfors meurt le 11 octobre 1996 à Pittsfield (Massachusetts).

—  Bernard PIRE

Écrit par :

  • : directeur de recherche émérite au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « AHLFORS LARS VALERIAN - (1907-1996) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lars-valerian-ahlfors/