KAKÁ RICARDO IZECSON DOS SANTOS LEITE dit (1982- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Footballeur brésilien. Kaká a été élu Ballon d'or (meilleur joueur du monde) en 2007. Ce joueur élégant, à la fois passeur, organisateur de jeu et buteur, était alors le pilier du Milan A.C. et l'une des stars de l'équipe nationale du Brésil.

Ricardo Izecson dos Santos Leite est né le 22 avril 1982 à Brasília, dans une famille de la classe moyenne « haute » du Brésil (son père est ingénieur en génie civil, sa mère enseignante). La famille quitte Brasília quand l'enfant est âgé de quatre ans, pour gagner Cuiabá (État du Mato Grosso), avant de s'installer à São Paulo trois ans plus tard. L'enfant s'initie au football dans de petits clubs locaux, puis s'engage avec le São Paulo F.C. Pris en main par le service médical de ce club, le frêle adolescent se muscle. Il fait ses débuts avec l'équipe première en 2001 et, dès 2002, est appelé en équipe nationale. Il se voit retenu parmi les vingt-trois joueurs qui vont disputer la Coupe du monde au Japon et en Corée du Sud, mais ne joue que quelques minutes face au Costa Rica. Cela lui permet néanmoins de présenter, à vingt ans, un titre de champion du monde sur sa carte de visite.

Sa carrière s'accélère ; plusieurs clubs européens souhaitent l'engager. Finalement, conseillé par l'ancien international brésilien Leonardo, il signe au Milan A.C. en 2003. Ce garçon réservé et timide impose vite son talent au sein du club lombard. Avec le Milan A.C., il est champion d'Italie en 2004. En 2005, il atteint la finale de la Ligue des champions, perdue face à Liverpool à l'issue d'un match fou (3-3, 3 tirs au but à 2). La même année, il remporte, au sein d'une équipe du Brésil rajeunie, la Coupe des confédérations (victoire 4-1 face à l'Argentine en finale). Lors de la Coupe du monde 2006, il inscrit le but de la victoire brésilienne face à la Croatie (1-0) pour le premier match de la Seleçao, mais sombre comme toute l'équipe en quart de finale contre la France (0-1).

2007 est sa grande année. Il est le principal artisan du succès du Milan A.C. en demi-finale de la Ligue des champions face à Manchester United (2-3, 3-0), puis mène son club à la victoire en finale face à Liverpool (2-1). Avec l'équipe du Brésil, il gagne la Copa America (victoire 3-0 en finale face à l'Argentine).

En janvier 2009, le club anglais de Manchester City souhaite le recruter. Il propose au Milan A.C. la somme pharaonique de 120 millions d'euros pour s'attacher les services de Kaká. Pour le joueur, le salaire prévu est quasi indécent : 550 000 euros par semaine ! Néanmoins, Kaká, privilégiant l'aspect sportif à la manne financière, refuse l'offre. Mais, en juin 2009, il s'engage pour six ans avec le Real Madrid. Le club merengue règle 67,2 millions d'euros au Milan A.C. pour ce transfert, et le joueur percevra un salaire annuel de quelque 10 millions d'euros. Mais il ne réussit guère à s’imposer sous le maillot merengue et réalise une Coupe du monde 2010 en demi-teinte. En septembre 2013, il quitte le Real Madrid et retourne jouer au Milan A.C. À la fin de la saison 2013-2014, il annonce qu’il rejoindra l’équipe américaine d’Orlando City en 2015. En attendant, il est prêté pour six mois au São Paulo F.C., son premier club.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « KAKÁ RICARDO IZECSON DOS SANTOS LEITE dit (1982- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/kaka/