STEIN JOSEPH (1912-2010)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'Américain Joseph Stein a signé les livrets de célèbres comédies musicales de Broadway, notamment ceux de Fiddler on the Roof (créée en 1964, adaptée en français sous le titre Un violon sur le toit), récompensée par un Tony Award en 1965, et de Zorba (créée en 1968). Il a également écrit le scénario de la version cinématographique de Fiddler on the Roof, réalisé par Norman Jewison (1971).

Fils d'émigrés juifs polonais, Joseph Stein naît le 30 mai 1912 dans le quartier new-yorkais du Bronx. Il est travailleur social lorsqu'il fait la connaissance de l'acteur Zero Mostel, qui l'engage pour créer des sketches comiques destinés à la radio. Il ne tarde pas à écrire ses premiers textes pour Broadway, ébauchant avec Will Glickman la toile narrative de la revue musicale Lend an Ear, sur une musique de Charles Gaynor (1948). Dans les années 1950, Joseph Stein appartient à l'équipe de scénaristes de l'émission de télévision Your Show of Shows animée par Sid Caesar. Comme librettiste, il signe d'autres œuvres pour Broadway, comme Plain and Fancy (1955, avec Glickman, musique d'Albert Hague), Mr. Wonderful (avec Glickman, musique de Jerry Bock, Larry Holofcener et George Weiss), Take Me Along (1959, avec Robert Russell, musique de Bob Merrill), Enter Laughing (1963). Fiddler on the Roof, d'après Cholem Aleichem, est créé à l'Imperial Theatre de la 45e Rue le 22 septembre 1964 ; la musique est de Jerry Bock, les paroles de Sheldon Harnick ; cette comédie musicale sera donnée sans interruption à Broadway jusqu'au 2 juillet 1972, avec un total de 3 242 représentations. Zorba, d'après Alexis Zorbas de Níkos Kazantzáki, sur une musique de John Kander, rencontre moins de succès, avec seulement 305 représentations à l'Imperial Theatre, du 16 novembre 1968 au 9 août 1969. Sa dernière comédie musicale, Rags (1986), lui vaut une nomination aux Tony Awards. Joseph Stein travaillait avec sa belle-fille Jenny Lyn Bader sur une nouvelle comédie musicale, Heaven Can Wait, lorsqu'il meurt le 24 octobre 2010, à New York.

—  Karen SPARKS, Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Karen SPARKS, « STEIN JOSEPH - (1912-2010) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-stein/