FIBIGER JOHANNES ANDREAS GRIB (1867-1928)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médecin danois, né à Silkeborg en 1867, mort à Copenhague en 1928, Fibiger porte vite son intérêt sur les maladies infectieuses. Il travaille quelque temps avec Koch et Behring, et soutient en 1895 une thèse de doctorat sur la « Bactériologie de la diphtérie » à l'université de Copenhague. Nommé professeur puis directeur de l'institut d'anatomie pathologique de l'université de Copenhague (1900), il recherche les agents infectieux du cancer.

En 1907, Fibiger identifie une tumeur nouvelle dans l'estomac de souris, en notant dans les cellules tumorales la présence systématique d'un ver, Jugenre Gongylonema (némathelminthe). L'ingestion de ce ver étant sans effets sur les souris, Fibiger en déduit que l'agent carcinogène est transmis sous une forme différente. En 1913, il retrouve dans une raffinerie de sucre des souris atteintes du même carcinome à spiroptère. L'étude de cette raffinerie, qui présente la particularité d'être infestée de blattes, lui permet de démontrer que ce cancer est induit aux souris par les larves de Gongylonema portées par les insectes dont se nourrissent les rongeurs.

Le prix Nobel de physiologie ou médecine qui lui est attribué en 1926 récompense la découverte de l'induction expérimentale du cancer. En offrant un premier modèle d'étude, ce travail pionnier a permis d'avancer dans la connaissance de cette maladie.

—  Samya OTHMAN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Samya OTHMAN, « FIBIGER JOHANNES ANDREAS GRIB - (1867-1928) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/johannes-andreas-grib-fibiger/