Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

DOLLÉ JEAN-PAUL (1940-2011)

Philosophe français. Né à Vincennes (Val-de-Marne), Jean-Paul Dollé est membre du comité de rédaction des Temps modernes de 1965 à 1968. En 1966, il participe à la fondation de l'Union des jeunesses communistes marxistes-léninistes. Par la suite, il sera partie prenante dans plusieurs publications qui naîtront de l'effervescence de Mai-68, comme les Cahiers de mai ou L'Idiot international. Son premier livre, Le Désir de révolution (1972), est également une tentative pour prendre toute la mesure – politique, sociale et culturelle – des bouleversements qui eurent lieu alors. Tout au long de son œuvre, Jean-Paul Dollé n'a cessé de maintenir la plus exigeante fidélité à l'égard de cette période, sans pour autant la sacraliser, avec au contraire le souci de montrer comment l'onde de choc qu'elle avait générée continuait de se montrer active (Haine de la pensée : en ces temps de détresse, 1978 ; L'Insoumis, vies et légendes de Pierre Goldman, 1997 ; La Joie des barricades, 2009 ; L'Inhabitable capital, 2010). Cofondateur de l'école d'architecture de Paris-La Villette, où il a enseigné à partir de 1969, Jean-Paul Dollé a développé une fructueuse réflexion sur la question urbaine et la citoyenneté, favorisant un véritable dialogue entre philosophes, architectes et urbanistes. Dans cette même logique, il fut le cofondateur, avec Roland Castro, de Banlieues 1989, et publia plusieurs essais sur la ville et le tissu urbain (Fureurs de ville, 1990 ; Métropolitique, 2002).

— Universalis

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • Universalis : services rédactionnels de l'Encyclopædia Universalis

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi