OJEIKERE J. D. 'OKHAI (1930-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le photographe J.D. ‘Okhai Ojeikere est né en 1930 dans le village d’Ovbiomu-Emai, dans le sud-ouest du Nigeria. Il quitte l’école et son village à dix-huit ans pour devenir artisan auprès de son oncle, à Ibadan. À la mort de celui-ci, sur les conseils d’une amie, il achète en 1950 son premier appareil photo, un Brownie D sans flash et apprend à s’en servir avec l’aide de son voisin. La rue lui fournit ses premiers sujets. De 1953 à 1961, il travaille comme assistant en chambre noire pour le ministère de l’Information, tout en photographiant pour son compte des étudiants de l’université d’Ibadan. Lassé de la routine de son travail au ministère, il démissionne en 1961 pour occuper un poste de photographe de plateau au sein de la première chaîne de télévision indépendante d'Afrique, dirigée par l'intellectuel et jazzman Steve Rhodes, qui le recommande pour une mission auprès de West Africa Publicity. Ojeikere déménage alors à Lagos en 1963.

Pour lui, aucun domaine de la vie quotidienne n’échappe à la photographie, dès lors que l’image est partout : sur les T-shirts, les paquets de cigarettes, la publicité dans la rue ou à la télévision… À ses yeux, la photographie est l’un des moyens de communication et d’éducation les plus efficaces.

En 1975, son poste au sein de la West Africa Publicity est supprimé ; il s’installe alors à son compte. Sociétés commerciales et agences de publicité constituent ses principaux clients ; Ojeikere profite de ses soirées et de ses week-ends pour réaliser ses propres clichés.

En 1967, grâce à son ami Erhabor Emokpae, J.D. ‘Okhai Ojeikere devient membre du Nigeria Art Coucil. Lors d’un voyage qu’ils réalisent ensemble l’année suivante, Ojeikere photographie une plante étrange. « Le Nigeria recèle beaucoup de richesses dans lesquelles les artistes peuvent puiser et développer leur travail. C’est ce que vous faites ! », s’exclame Emokpae. Dès lors, Ojeikere se promet, en dehors de ses activités commerciales, de se consacrer à la vie culturelle du Nigeria. Pour lui, l’art est partout dans la vie : dans la façon de s’habiller, de préparer un plat [...]



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : conservateur de la Contemporary African Art Collection, historien de l'art

Pour citer l’article

André MAGNIN, « OJEIKERE J. D. 'OKHAI - (1930-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/j-d-okhai-ojeikere/