IBN IYĀS (1448-1524)

Auteur d'une histoire de l'Égypte sous les derniers mamlouks et les premiers Ottomans, Ibn Iyās est le seul historien important de ce pays après Ibn Taghribirdi, auquel il ressemble d'ailleurs peu. Son traducteur français, G. Wiet, a donné à son ouvrage le titre assez juste de Journal d'un bourgeois du Caire. L'auteur y raconte en effet avec beaucoup de vie, au jour le jour, les événements petits ou grands qu'un Cairote moyen pouvait apprendre ou observer. Ibn Iyās est pratiquement pour trois siècles sinon le seul historien, du moins le seul historien de valeur de l'Égypte, et la peinture qu'il fait de l'effondrement du régime sous lequel il était né confère à son œuvre un caractère quelque peu tragique.

—  Claude CAHEN

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification


Autres références

«  IBN IYAS (1448-1524)  » est également traité dans :

ISLAM (La civilisation islamique) - Les sciences historiques et géographiques

  • Écrit par 
  • André MIQUEL
  •  • 2 148 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les temps difficiles »  : […] Pleinement originales, en revanche, les œuvres d'Usāma b. Munqidh (1095-1188) et d'Ibn Iyās (1448-v. 1522). Le premier nous a laissé d'incomparables mémoires sur le premier siècle des croisades et les mœurs des principautés franques d'Orient, le second, une histoire d'Égypte qui est en réalité le « journal d'un bourgeois du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/islam-la-civilisation-islamique-les-sciences-historiques-et-geographiques/#i_49977

Pour citer l’article

Claude CAHEN, « IBN IYĀS (1448-1524) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibn-iyas/