ELLIS HENRY HAVELOCK (1859-1939)

Le premier chercheur à avoir osé faire de la sexualité humaine un objet de recherche scientifique, Henry Havelock Ellis peut être considéré à la fois comme le fondateur de l'ethnologie sexuelle (description comparée des attitudes à l'égard de la sexualité chez les différentes civilisations) et de la sexologie (étude scientifique de la sexualité d'un point de vue psychobiologique et psychosociologique).

Son père était capitaine de marine et son enfance se déroula en Océanie. Il commença par faire des études de médecine à Londres, mais se spécialisa très vite dans la sexualité. Incompris, il fut même victime de poursuites judiciaires. En 1898, il publia la première étude de la série de ses Studies in the Psychology of Sex, travail de pionnier reconnu comme tel par Freud.

Havelock Ellis, bien que se consacrant à l'étude de la sexualité, a donné à ses recherches différentes orientations, si bien que, fondateur de la sexologie (Sex in Relation to Society, 1910 ; Man and Woman, 1926), il peut être considéré aussi comme un précurseur de la psychologie (The World of Dreams, 1911) et de l'ethnopsychologie (A Study of British Genius, 1904). Il s'intéressa encore à la criminologie (The Criminal, 1899) et à ce qu'on appelle maintenant la futurologie (Marriage To-Day and To-Morrow, 1929). Mais l'ensemble de telles recherches était fondé sur l'analyse des comportements sexuels.

On appréciera la variété et la modernité des travaux de H. H. Ellis, surtout si on les replace dans le cadre où ils se sont développés, celui de l'Angleterre puritaine et victorienne.

—  Jean POIRIER

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Nice, membre de l'Académie des sciences d'outre-mer

Classification


Autres références

«  ELLIS HENRY HAVELOCK (1859-1939)  » est également traité dans :

TRANSSEXUALISME

  • Écrit par 
  • Sylvie SESÉ-LÉGER
  •  • 4 176 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Naissance d'une entité pathologique »  : […] autant. Au début du xxe siècle, Magnus Hirschfeld en Allemagne et Havelock Ellis distinguent l'homosexualité du travestissement. Ellis appelle « éonisme » (du nom du chevalier Charles-Geneviève d'Éon de Beaumont, agent secret de Louis XV, qui aimait se travestir en femme) le travestissement habituel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/transsexualisme/#i_15540

Pour citer l’article

Jean POIRIER, « ELLIS HENRY HAVELOCK - (1859-1939) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 août 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/henry-havelock-ellis/