CLOSE GLENN (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Actrice américaine, née le 19 mars 1947 à Greenwich, dans le Connecticut.

Glenn Close naît dans la ville que ses ancêtres ont contribué à fonder au xviie siècle. À ses treize ans, son père, chirurgien réputé, décide de quitter le confort bourgeois de Greenwich pour ouvrir une clinique médicale au Congo belge (auj. République démocratique du Congo). La jeune fille passera donc plusieurs années en Afrique, puis en Suisse, où elle fréquentera plusieurs pensionnats, avant de retourner dans le Connecticut vivre avec sa grand-mère et suivre ses études dans une très élitiste école pour filles de Greenwich, Rosemary Hall.

À l'issue de ses études secondaires, en 1965, Glenn Close passe quelques années à parcourir l'Europe et les États-Unis avec le groupe de musique Up with People. En 1970, elle entre au College of William and Mary, à Williamsburg, en Virginie. Diplômée en art dramatique en 1974, membre de la société secrète Phi Beta Kappa qui distingue les meilleurs étudiants de l'université, elle intègre la troupe de la New Phoenix Repertory Company et fait ses débuts à Broadway cette année-là. Close décroche plusieurs rôles et établit rapidement sa réputation. En 1980, elle est nommée aux Tony Awards pour le rôle qu'elle tient dans Barnum, attirant ainsi l'attention du réalisateur George Roy Hill. Celui-ci lui offre son premier rôle véritable au cinéma dans The World According to Garp (1982, Le Monde selon Garp), grâce auquel elle est nommée pour l'oscar du meilleur second rôle féminin.

En 1983 et en 1984, Glenn Close est de nouveau nommée aux oscars, dans la même catégorie, pour ses interprétations dans The Big Chill (Les Copains d'abord) et The Natural (Le Meilleur). En 1987 puis en 1989, c'est pour l'oscar de la meilleure actrice qu'elle est pressentie, pour son rôle de tentatrice psychopathe dans Fatal Attraction (Liaison fatale) et de son interprétation de la marquise de Merteuil dans Dangerous Liaisons (Les Liaisons dangereuses). Mais une fois encore, la statuette lui échappe. Glenn Close n'en continue pas moins de faire des passages remarqués sur le petit et le grand écran. Parmi les films marquants dans lesquels elle se produit, citons Mars attacks ! (1996) de Tim Burton, et Cookie's Fortune (1999) de Robert Altman.

C'est pourtant le théâtre qui récompensera le plus son talent. Close reçoit ainsi le Tony Award en 1984 et en 1992 pour ses rôles dans The Real Thing et Death and the Maiden (La Jeune Fille et la mort). Interprète parmi les rares à cumuler les plus grands prix du cinéma, du théâtre et de la télévision, Glenn Close remporte par ailleurs l'Emmy Award de la meilleure actrice dans une fiction télévisée en 1995, pour son rôle dans Serving in Silence : The Margarethe Cammermeyer Story (Les Galons du silence).

Le 2 juillet 1995, Glenn Close jouera la dernière de l'adaptation théâtrale de Sunset Boulevard (Boulevard du crépuscule) par Andrew Lloyd Webber. Les critiques encenseront la façon dont la comédienne aura su incarner Norma Desmond, l'ancienne star de cinéma désenchantée, maladive et manipulatrice. Son immense talent sera une fois de plus reconnu par ses pairs qui lui décerneront, cette année-là, le Tony Award de la meilleure comédienne dans une comédie musicale.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : juriste et investigateur au comité d'éthique de la ville de Chicago

Classification

Pour citer l’article

John H. MATHEWS, « CLOSE GLENN (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 mai 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/glenn-close/