GILMAR GYLMAR DOS SANTOS NEVES dit (1930-2013)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le footballeur Gilmar demeure considéré comme le meilleur gardien de but brésilien de tous les temps. Il fut sélectionné à 94 reprises dans l’équipe nationale du Brésil, de 1953 à 1969, avec laquelle il remporta deux fois la Coupe du monde (1958, 1962).

Gylmar dos Santos Neves, surnommé Gilmar, est né le 22 août 1930 à Santos, dans l’État de São Paulo. À l’âge de quinze ans, il intègre l’équipe de football de Jabaquara. En 1951, il est transféré au S.C. Corinthians de São Paulo. Avec ce club, il est champion de l’État de São Paulo en 1951, 1952 et 1954. En 1961, il s’engage avec le Santos F.C., le club où évolue Pelé. Au sein de cette prestigieuse équipe, qui compte dans ses rangs, outre Pelé, de grands joueurs tels que Pepe, Zito ou Coutinho, il remporte le Championnat de l’État de São Paulo cinq fois (1962, 1964, 1965, 1967, 1968), le Championnat du Brésil six fois (1961-1965, 1968), la Copa Libertadores (équivalent sud-américain de la Coupe d’Europe) par deux fois (1962, 1963). Il gagne aussi la Coupe intercontinentale, qui oppose le champion d’Europe au champion d’Amérique du Sud, en 1962 (contre le Benfica Lisbonne) et en 1963 (contre le Milan A.C.).

Mais Gilmar est surtout connu pour ses prestations sous le maillot de l’équipe nationale du Brésil, avec laquelle il fait ses débuts en mars 1953, pour une victoire contre la Bolivie. Il est le titulaire du poste de gardien de but lors de la Coupe du monde 1958, en Suède, où le Brésil remporte son premier titre. Évoluant pourtant dans une équipe tournée vers l’offensive, il réussit l’exploit de ne concéder que 4 buts en 6 matchs (2 contre la France en demi-finale, victoire 5-2 ; 2 contre la Suède en finale, victoire 5-2). En 1962, au Chili, il demeure le gardien de but de l’équipe du Brésil qui conquiert une deuxième couronne mondiale ; cette fois, il encaisse 4 buts en 6 matchs. En 1966, en Angleterre, le Brésil connaît l’échec et est éliminé à l’issue du premier tour ; Gilmar, quant à lui, doit même céder son poste à Manga pour la dernière rencontre. Gilmar disputera encore quelques matchs au sein de l’équipe du Brésil, le dernier en juin 1969.

Gilmar meurt le 25 août 2013, à São Paulo.

—  Melinda C. SHEPHERD

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Melinda C. SHEPHERD, « GILMAR GYLMAR DOS SANTOS NEVES dit (1930-2013) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 mai 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gilmar/