CESBRON GILBERT (1913-1979)

Gilbert Cesbron naît à Paris, dans le XVIIe arrondissement. Il fait ses études au lycée Condorcet, puis à l'École des sciences politiques, et passe une licence en droit. Son rêve d'alors ? Le Conseil d'État... Mais c'est compter sans les hasards qui, parfois, déterminent une vie. En 1935, il remplace un ami au Poste parisien, la plus importante station de radio de l'avant-guerre, et trouve que cette profession a bien des agréments et qu'en tout cas elle est un fantastique moyen de diffusion. À la veille de la Seconde Guerre mondiale, on retrouve donc Gilbert Cesbron à la direction du Poste. Ce goût pour les ondes, il le conservera encore longtemps puisque, outre ses nombreuses interventions au micro en tant qu'écrivain, il sera, de 1945 à 1972, le directeur des programmes de Radio-Luxembourg, puis de R.T.L. Ces activités journalistiques définissent bien un écrivain qui fut autant un homme de plume que de parole.

Pendant la guerre, il est affecté à la liaison avec l'armée britannique, au cours de la campagne des Flandres. Ayant perdu le manuscrit d'un roman pendant la retraite, il l'écrit en France une seconde fois, et le publie, via la Suisse. C'est Les Innocents de Paris (1944), roman de son enfance, entre le parc Monceau et le Ballon des Ternes, à l'écart du monde des adultes. Ce premier roman obtiendra le prix helvétique de la Guilde du livre. Commence alors pour de bon la carrière littéraire de Gilbert Cesbron. En quelques années, et à un rythme qui s'explique par le fait que jamais il ne quittait sa plume ni son petit carnet rempli de notes, il publie plusieurs romans : On croit rêver (qui marque son entrée chez un éditeur, Robert Laffont, auquel il sera fidèle toute sa vie), La Tradition Fontquernie (1947), Notre prison est un royaume (1948), La Souveraine (1949) et Boismort, ou L'oiseau chante (1950). Dans tous ces livres, fortement marqués par l'autobiographie (Condorcet, Sciences po, la « drôle de guerre »...), Gilbert Cesbron montre son goût pour l'enfance et le souvenir, et séduit [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jérôme GARCIN, « CESBRON GILBERT - (1913-1979) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gilbert-cesbron/