VERSACE GIANNI (1946-1997)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Assassiné le 15 juillet 1997 à Miami de deux balles dans la tête par un jeune homosexuel à la dérive qui se suicidera peu après (selon la version officielle), le couturier italien Gianni Versace a peut-être eu la mort qui convenait à son personnage : violente, brutale, à l'image du destin des princes de la Renaissance, fastueux, entiers, excessifs en tout, dont il se voulait le disciple. Né en 1946 à Reggio di Calabria d'un père commerçant en électroménager et d'une mère couturière, il débute comme styliste à Milan, où il présente en 1978 sa première collection. En 1996, il est à la tête du deuxième empire italien de la mode, réalisant, avec près de cent soixante-dix boutiques dans le monde, 60 p. 100 de son chiffre d'affaires à l'étranger. Comme Armani ou Gucci, Versace incarne ce condottiérisme du luxe italien qui a su conquérir le marché américain, donc mondial, notamment en se dotant d'une forte aura médiatique (Richard Avedon et Bruce Weber comme photographes, Madonna comme modèle...) et artistique (il dessine des costumes de scène pour Bob Wilson, Maurice Béjart, Roland Petit...). Avec une confiance sans faille dans la souveraineté de la mode et dans son pouvoir d'irradiation, pour ne pas dire de pétrification (la Méduse est son emblème), Versace en a fait le centre solaire d'un univers d'images flamboyantes. Dans un décorum empreint de références au néo-classicisme, à Byzance, au pop art, au rock, la soie et le cuir, le métal et la viscose, le drapé et l'imprimé exaltent un luxe fier de ses ors et un corps fier de sa sensualité. Cet hédonisme de la consommation (la beauté est faite pour être consommée), « flirtant avec le côté pétasse italienne » sublimé par l'humour (Libération, 16 juill. 1997), a parfois valu à Versace la réputation de maître de la moda puttana contemporaine.

—  Farid CHENOUNE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Farid CHENOUNE, « VERSACE GIANNI - (1946-1997) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gianni-versace/