GARRINCHA MANOEL FRANCISCO DOS SANTOS dit (1933-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ailier droit, le footballeur brésilien Garrincha, né le 28 octobre 1933, demeure une référence en ce qui concerne le dribble : le ballon semblait coller à son pied droit et son accélération laissait sur place tous ses adversaires.

Garrincha

Garrincha

photographie

Le virevoltant ailier brésilien Garrincha (1933-1983) se joue du Gallois Hopkins lors du quart de finale (victoire du Brésil, 1-0) de la Coupe du monde 1958, en Suède. 

Crédits : Central Press/ Getty Images

Afficher

Pourtant, en raison d'une jambe accidentée, plusieurs clubs brésiliens (Flamengo, Vasco de Gama, Fluminense) refusèrent de l'accueillir au sein de leur école de football, et seul Botafogo lui fit confiance, en 1953. Le club n'aura pas à le regretter, puisque le talent de Garrincha lui permet de remporter le championnat en 1957. En 1958, Garrincha participe à la première victoire du Brésil en Coupe du monde. Si le jeune Pelé marque les esprits, les observateurs médusés découvrent également en Garrincha un dribbleur exceptionnel. En 1962, au Chili, Pelé blessé, Garrincha éclate en pleine lumière : il inscrit quatre buts et, surtout, se joue des défenseurs adverses pour offrir de multiples occasions de but à Vava ou Amarildo. Garrincha est considéré comme le grand artisan de la deuxième victoire du Brésil en Coupe du monde. La suite de la carrière de Garrincha est moins brillante. Il dispute néanmoins la Coupe du monde 1966 en Angleterre, mais ses prestations, comme celles de toute l'équipe du Brésil, s'avèrent médiocres. Cette compétition sonne pour lui comme le chant du cygne. Garrincha a disputé cinquante matchs avec la sélection brésilienne.

Malheureusement, le psychisme de l'homme n'était pas à la hauteur du talent du joueur. Celui qui était surnommé « Mané » ou le « petit oiseau » connaît une rapide descente aux enfers. Il multiplie les déboires conjugaux et sombre dans l'alcool. Garrincha, alcoolique, meurt dans la misère le 19 janvier 1983.

—  Pierre LAGRUE

Écrit par :

  • : historien du sport, membre de l'Association des écrivains sportifs

Classification

Pour citer l’article

Pierre LAGRUE, « GARRINCHA MANOEL FRANCISCO DOS SANTOS dit (1933-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/garrincha/